COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Nom de domaine

Luxembourg.com pour le nation branding?



Luxembourg.com. Un nom. Une marque potentielle pour une image à déployer à l'international. (Photo: Maison Moderne Studio)

Luxembourg.com. Un nom. Une marque potentielle pour une image à déployer à l'international. (Photo: Maison Moderne Studio)

Le nom de domaine fait l'objet de discussions entre le gouvernement et son propriétaire, DomainInvest, dans le cadre de la future stratégie d'image de marque pour le pays.

Les éléments de communication online occuperont sans nul doute une importance centrale dans la future stratégie de nation branding voulue par le gouvernement pour le Grand-Duché. Et parmi les noms de domaine qui pourraient faire mouche, une fois habillés de nouveaux messages et d'un layout ad hoc, figure Luxembourg.com.

Actuellement propriété de DomainInvest, l'une des sociétés actives dans ce créneau, fondée par Xavier Buck et dirigée par Frederick Schiwek, Luxembourg.com avait été acquis en 2008 par les entrepreneurs au sein d'un portefeuille de noms de domaines disponibles sur le marché.

Cette démarche résultait d'une volonté de la part de DomainInvest de conserver cette appellation numérique symbolique entre des mains locales.

Changement de priorités

Si le précédent gouvernement ne s'était pas montré intéressé par un rachat, l'exécutif bleu-rouge-vert a remis la stratégie de nation branding en haut de son agenda. Et il se montre intéressé par les potentiels de marketing online et de référencement qui peuvent découler de Luxembourg.com.

Au ministère de l'Économie, impliqué au premier plan dans les discussions de nation branding, on confirme à Paperjam.lu que des discussions sont bien en cours avec les propriétaires.

On ne connaît pas la valeur sur le marché du nom de domaine mais l'option envisagée par le chairman du board de DomainIvest, Xavier Buck, est de proposer à ses pairs de céder Luxembourg.com à l'État sans réaliser de profit, à savoir au même montant d'acquisition. Il ne serait en tout cas pas question, contrairement à d'autres cas de figure, de millions d'euros autour de Luxembourg.com.

Mais l'investissement, s'il est suivi d'une stratégie online ad hoc, peut s'avérer rentable pour l'image d'un pays qui devra être peaufinée d'ici six mois à l'échéance de la présidence luxembourgeoise du Conseil de l'Union européenne.