ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Forum

Luxembourg-gaming.com le 14 novembre



Claude Demuth (Lu-Cix GIE) : «L’occasion de faire se rencontrer tous les acteurs actifs dans le secteur.» (Photo : Julien Becker/archives)

Claude Demuth (Lu-Cix GIE) : «L’occasion de faire se rencontrer tous les acteurs actifs dans le secteur.» (Photo : Julien Becker/archives)

La seconde édition de cette rencontre « gaming » rassemblera les professionnels concernés de près ou de loin par le jeu en ligne. L’événement avait rassemblé 250 personnes l’an dernier.

L’enjeu était de taille pour Lu-Cix. Alors que le Luxembourg a réussi à attirer des grands noms du jeu en ligne tout au long des derniers mois, la seconde édition de cette rencontre vise à renforcer la dynamique existante. L’année dernière, le « Online Gaming Forum » - c’était son nom initial – avait rassemblé plus de 250 personnes.

Cet événement se déroulera le 14 novembre, de midi à 22h, et visera à nouveau le rassemblement d’une communauté dont les intérêts se recoupent. L’année dernière, Claude Demuth, CEO de Lu-Cix GIE, et organisateur de la manifestation, expliquait qu’une telle manifestation était en fait « l’occasion […] de faire se rencontrer tous les acteurs actifs dans le secteur, des sociétés actives dans le gaming, mais aussi des opérateurs en télécommunications, des hébergeurs au niveau des datacenters ou encore des services providers ». La logique sera encore respectée cette année, en étendant encore la liste des exposants et visiteurs aux solutions de paiements en ligne, ou à tous les prestataires de type cloud computing. Bref, y sont bienvenues toutes les entreprises intervenant dans la chaîne de valeur du « online gaming ».

Heiko Hubertz

Un « keynote speaker » de renommée internationale y est également attendu : il s’agit de Heiko Hubertz, managing director de Bigpoint. Sa société est un développeur de jeux en ligne, un éditeur et un fournisseur de contenus pour plus de 1.000 partenaires de par le monde. Les jeux gratuits sont joués par plus de 250 millions de personnes inscrites, et sont accessibles dans plus de 30 langues. Le catalogue de l’entreprise contient des jeux jouables sur navigateur, qu’il s’agisse des plates-formes mobiles et sociales. C’est au total plus de 850 employés et de plus de 35 nationalités différentes qui travaillent pour le portail de jeux.

Bigpoint avait annoncé son arrivée au Luxembourg à la fin du mois d’avril 2012, avec l’embauche annoncée – pour le commencement -, d’une dizaine de personne au Grand-Duché. Cette annonce faisait écho aux autres grands noms du jeu en ligne, qui ont fait la une des actualités ICT ces derniers mois : OnLive, Innova, Kabam, Zynga, Big Fish, Nexon… Comme les intervenants de la table ronde paperJam Business Club du 23 mai dernier l’ont expliqué, le Luxembourg peut faire jouer ses avantages compétitifs, au rang desquels la qualité des infrastructures et l’importance de la bande passante, sans oublier un temps de latence meilleur que les autres grandes capitales européennes - ce dernier critère étant particulièrement important pour des gamers. Ce salon pourrait donc être l’occasion pour encore mieux positionner le pays, et lui permettre d’attirer d’autres acteurs du jeu numérique. Sujet à suivre, donc.

Partenariat avec Yappoint

Pour revenir à Luxembourg-gaming.com, l’événement de cette année aura comme point commun avec celui de l’année dernière de proposer une plate-forme de networking. Les participants pourront organiser et suivre leurs rendez-vous avec les autres inscrits à la journée, même au-delà de la durée officielle du salon. Les organisateurs espèrent plus de 300 participants, venus de toute l’Europe, avec une cinquantaine de partenaires et d’exposants. Lu-Cix a signé à cette occasion un partenariat avec l'entreprise luxembourgeoise Yappoint, bien connu pour sa plate-forme de prise de rendez-vous en ligne.

Yappoint gère la procédure d’enregistrement, ainsi que la prise des rendez-vous pour le speed-dating qui sert à favoriser l'échange entre les participants de l'événement. L’aspect « B2B fair » sera enfin renforcé grâce à la présence de PwC et de son accélérateur, qui profitera de ces quelques heures pour présenter des sociétés de jeux en ligne à des investisseurs institutionnels, à même de les aider dans leur croissance future. Les organisateurs affirment leur volonté de sélectionner et présenter des candidats sur des critères variés : spécificité de leur technologie, la qualité de leur gestion, l’ambition de se développer sur un plan international, ainsi que la taille totale de leur marché visé. Autrement dit, ces quelques heures feront de Luxembourg le lieu « chaud » du jeu en ligne pour l’Europe.