POLITIQUE & INSTITUTIONS

Tourisme

Luxembourg, capitale européenne: suivez le guide!



Les tours de la Cour de justice de l’Union européenne au Kirchberg: deux trésors architecturaux symboles d’une Europe très présente dans la capitale.  (Photo: Benjamin Champenois / Archives)

Les tours de la Cour de justice de l’Union européenne au Kirchberg: deux trésors architecturaux symboles d’une Europe très présente dans la capitale. (Photo: Benjamin Champenois / Archives)

Luxembourg-ville a, depuis les années 50, abrité un grand nombre d’institutions et d’activités européennes. Il est désormais possible d’en faire le tour dans une démarche culturelle et touristique.

Dans un an, le Traité de Rome instituant la Communauté économique européenne fêtera ses 60 années d’existence. Des six États fondateurs, le Luxembourg peut se vanter d’avoir été le premier dont la capitale pouvait être appelée «capitale européenne», puisqu’elle abrita, dès 1952, le siège provisoire de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (Ceca), ancêtre de l’Union européenne d’aujourd’hui. C’est l’Hôtel de Ville du Knuedler qui abrita, le 10 août 1952, la réunion inaugurale de ce qui s’appela la Haute Autorité de la Ceca. Laquelle haute autorité établit alors son siège place de Metz, dans l’imposant bâtiment aujourd’hui occupé par la BCEE. 

Partagé, depuis, avec Strasbourg et Bruxelles, ce «statut» de capitale européenne constitue, pour Luxembourg-ville, une force d’attractivité supplémentaire. Et le Luxembourg City Tourist Office l’a bien compris: il vient de présenter un nouveau circuit touristique spécifiquement dédié à cette thématique, complété par une brochure intitulée «Luxembourg, capitale européenne – un engagement continu». Le tout réalisé en étroite coopération avec la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg.

Le Kirchberg, brillante vitrine

Les institutions européennes représentent presque, à elles seules, une ville dans la ville. Quelque 13.000 fonctionnaires et agents se partagent les responsabilités au sein d’une demi-douzaine d’institutions (la Cour de justice de l’Union européenne, la Cour des comptes, la Banque européenne d’investissement, le Fonds européen d’investissement et l’Office des publications, ainsi que l’institution financière intergouvernementale Mécanisme européen de stabilité), auxquelles il convient d’ajouter les services du secrétariat général du Parlement européen, la direction générale de la Commission européenne chargée de l’information statistique à l'échelle communautaire et quelques autres directions de la Commission.

BEI

BEI - Photo: Benjamin Champenois

Le plateau de Kirchberg concentre la plus grande partie de ces institutions, offrant par là même quelques trésors architecturaux de qualité: la BEI et son extension tout en verre, que l’on doit aux architectes allemands Ingenhoven Architekten et Werner Sobek; les deux tours dorées (en attendant une troisième pour 2019) de la Cour de justice (Dominique Perrault Architecture) ou encore les deux majestueuses tours de l’Europe (Ricardo Bofill, Gubbini & Linster) encadrant le boulevard Kennedy à l’entrée du Plateau, point culminant d’une place de l’Europe dessinée par le même Ricardo Bofill.

Tours Europe

Les tours de l'Europe - Photo: Benjamin Champenois

Des trésors oubliés

Mais le centre-ville ne manque pas non plus d’un certain intérêt, regorgeant d’endroits «historiques», mais oubliés. On y apprend que le Cercle Cité (place d’Armes) a accueilli, le 10 décembre 1952, la séance d’ouverture solennelle de la Cour de justice et qu’il a abrité, pendant quelques années, les audiences publiques de la Cour. Et on ne peut s’empêcher de rester rêveur devant la Villa Vauban en imaginant que c’est dans ces murs que les juges de la Cour de justice de la Ceca avaient leurs bureaux lors des premières années de fonctionnement de l’institution.

Villa Vauban

Villa Vauban - Photo: Benjamin Champenois

Toutes ces petites histoires, et bien d’autres, sont désormais accessibles à tous, via ce nouveau circuit touristique «Luxembourg, capitale européenne – un engagement continu», qui permet de parcourir librement, et de façon personnalisable, une liste de points d’intérêt et bâtiments. Cette visite peut évidemment être enrichie par la présence d’un guide officiel du Luxembourg City Tourist Office. Il en coûte alors 90 euros (pour le «petit» tour de 2 heures) et 115 euros (pour 3 heures).

La découverte du patrimoine «européen» de Luxembourg-ville peut cependant commencer avec la brochure «Luxembourg, Capitale européenne», éditée en format de poche et en trois versions linguistiques (français, allemand, anglais), disponible au bureau d’information du Luxembourg City Tourist Office (place Guillaume II), ainsi que sur le site du LCTO.