ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Écosystème start-up

L’Uni ouvre son incubateur



uni_belval_zenari.jpg

L’incubateur de l’Uni sera logé dans un premier temps dans le bâtiment du «student lounge», qui se trouve derrière le Technoport, avant de prendre ses quartiers dans la Maison des arts et étudiants, qui ouvrira dans le courant de l’année. (Photo: Mike Zenari / archives)

Le nom ne sera dévoilé que mardi, mais on connaît déjà les grands principes de ce nouvel espace dédié à l’incubation des futures pépites luxembourgeoises. En lançant son incubateur, l’Université du Luxembourg cherche à renforcer son «entrepreneurship programme», lancé l’été dernier.

C’est un nouveau-né dans l’écosystème de plus en plus fourni dédié aux start-up. L’incubateur de l’Uni sera officiellement dévoilé mardi prochain, lors d’une réception en petit comité à laquelle participera le Premier ministre, Xavier Bettel.

Pour l’Université, il ne s’agit pas de marcher sur les plates-bandes des autres incubateurs luxembourgeois, comme le Technoport voisin, mais de proposer une offre complémentaire dans le cadre de son «entrepreneurship programme», qui vise à sensibiliser ses étudiants à l’entrepreneuriat. Ainsi, ce ne sont pas des start-up en tant que telles qui seront incubées, mais des idées à l’état embryonnaire.

C’est un incubateur qui complète l’écosystème existant.

L’Université du Luxembourg

«Ce qui rend le programme unique pour la communauté universitaire, c’est que toute idée pouvant se concrétiser en projet – une start-up, une campagne, une asbl… – sera éligible», nous a-t-on confié à l’Université. «C’est un incubateur qui complète l’écosystème existant, mais qui, en aucun cas, ne cherche à faire de la concurrence.» Autre détail d’importance: Il ne sera ouvert qu’aux étudiants et aux employés de l’Uni, ainsi qu’aux alumni.

En parallèle, un programme de mentorat permettra aux entrepreneurs en herbe de bénéficier de conseils et d’accéder à des réseaux dans les milieux économiques.

L’incubateur de l’Uni sera logé dans un premier temps dans le bâtiment du «student lounge», qui se trouve derrière le Technoport, avant de prendre ses quartiers dans la Maison des arts et étudiants, qui ouvrira dans le courant de l’année. Une dizaine de projets y seront hébergés.