ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Automobile

L’offensive de Losch dans le leasing



shutterstock_1129175123.jpg

Le groupe automobile Losch a créé Volkswagen Losch Financial Services SA en joint-venture avec Volkswagen Financial Services AG, la branche dédiée au financement de VW. (Photo: Shutterstock)

Le groupe automobile revoit ses ambitions à la hausse dans le leasing automobile via la structure Volkswagen Losch Financial Services. Le réseau de distribution servira de force de vente pour approcher la cible des particuliers dans un marché en mouvement.

Les activités étaient déjà existantes, mais les ambitions sont désormais clairement affichées. Vendredi, le groupe automobile Losch annonçait par voie de communiqué avoir créé Volkswagen Losch Financial Services SA en joint-venture avec Volkswagen Financial Services AG, la branche dédiée au financement de VW.

«Cette société captive a pour objectif de défendre les intérêts du groupe VW sur le marché luxembourgeois», déclare Kurt Stoldt, directeur de Volkswagen Losch Financial Services, contacté par Paperjam. «Nous ne voulons pas laisser ce marché à des multimarques qui défendent un contrat, mais pas nos marques.»

Kurt Stoldt, directeur de la Volkswagen Losch Financial Services

Kurt Stoldt, directeur de Volkswagen Losch Financial Services.

La stratégie est donc claire: maîtriser le leasing et les prestations autour des voitures (assurance, entretiens, réparations...) en interne, plutôt que de laisser la main aux seules sociétés de ce segment.

Les particuliers visés

«Nous reprenons des activités qui existaient déjà depuis 1989 au Luxembourg, mais nous leur donnons une nouvelle vie avec un partenaire mondial qui représente 20 millions de véhicules sur la route», ajoute Kurt Stoldt.

Une équipe de 11 personnes compose Volkswagen Losch Financial Services. Outre la clientèle professionnelle - véhicules de société -, les particuliers sont spécifiquement visés, en s’appuyant sur le réseau de distribution de Losch et une approche multimarque: Volkswagen, Audi, Seat, Škoda, Porsche, Bentley, Lamborghini, ainsi que Volkswagen, Man et Neoplan dans les utilitaires. 

«La tendance est au leasing: pour de plus en plus de clients, l’important n’est plus d’être propriétaire de leur véhicule, mais la pure utilisation de ce dernier», notait le communiqué de presse. «Le leasing est un cheval de bataille pour l’Autofestival qui arrive», glisse Kurt Stoldt.

Mouvements de fond

Cette annonce, qui intervient à quelques semaines de l’Autofestival (du 27 janvier au 5 février), se place dans le contexte d’un mouvement généralisé entre les entreprises, comme ALD Automotive, qui ont, depuis quelques années, fait évoluer leur positionnement vers un fournisseur de solutions de mobilité. Plus récemment, Leaseplan et la Spuerkeess annonçaient un partenariat, également autour des privés. Il y a un an, BGL BNP Paribas et Arval (la société de leasing du groupe BNP Paribas) présentaient eux aussi une offre pour... les résidents.

Avec 26% du marché luxembourgeois revendiqués, Losch peut potentiellement peser dans un segment où le véhicule sera vraisemblablement perçu et utilisé de plus en plus comme un service global, plutôt que comme un «simple» engin moteur.