ENTREPRISES & STRATÉGIES

Nouvel incubateur

L’innovation automobile, en mode pragmatique



Pour Dominique Roger, les leasers doivent passer de l'amélioration de l'existant à la création de nouveaux concepts. (Photo: Mike Zenari / archives)

Pour Dominique Roger, les leasers doivent passer de l'amélioration de l'existant à la création de nouveaux concepts. (Photo: Mike Zenari / archives)

ALD Automotive vient de lancer son incubateur ce mardi. Baptisé «Shaker», il vise à favoriser la collaboration autour de solutions développées par des start-up actives dans la sphère de la mobilité.

ALD Automotive entend apporter sa pierre à l’édifice de la «start-up nation» luxembourgeoise en construction en lançant officiellement, ce mardi, son incubateur pour start-up, baptisé «Shaker». Un nom choisi pour marquer la volonté du leader du marché du leasing au Luxembourg de faire bouger les lignes. 

«Parfois, le processus d’innovation peut se retrouver bloqué, car on recherche un changement énorme», observe Dominique Roger, administrateur délégué de ALD Automotive. «Nous voulons prendre le contrepied en défendant l’idée que la moindre chose, le moindre progrès qui apporte une réponse qui n’existait pas à une demande du client sont considérés comme une innovation.»

Une approche pragmatique qui s’applique aussi au métier de leaser automobile qui doit passer de fournisseur de services à fournisseur de solutions, dans la perspective des changements de consommation de la voiture et des habitudes de mobilité. 

Le marché luxembourgeois est idéal pour tester des mesures incitatives autour de la mobilité.

Pierre-Yves Meert, ALD Automotive

À taille humaine, pouvant accueillir trois start-up, l’incubateur permettra à chaque partie d’échanger, de confronter des cultures, pour accélérer le fameux «time-to-market» des solutions et les intégrer, le cas échéant, dans l’offre de service du leaser.

«Nous sommes convaincus que le marché luxembourgeois, de petite taille, multiculturel, est idéal pour tester des mesures incitatives autour de la mobilité», ajoute Pierre-Yves Meert, marketing & innovation manager chez ALD Automotive Luxembourg.

Faire le plein, sans contact

CarCoach et CarPay-Diem se sont déjà installées dans les murs d’ALD. La première start-up, fondée par Antonio da Palma Ferramacho, est un service de coaching appliqué à la conduite afin de corriger les mauvaises habitudes des conducteurs ou encore conseiller au mieux les sociétés dans le choix de leur flotte automobile. 

CarPay-Diem a été fondée par l’ancien cadre de Flashiz, Frédéric Stiernon. L’entrepreneur est en phase de test avec une application qui permet de faire le plein de son véhicule sans devoir passer par la caisse ou le terminal de paiement. Une solution qui pourrait séduire dans une industrie pétrolière ultra-concentrée et encore épargnée par la «désintermédiation» qui touche d’autres secteurs.

De ces premières expériences en tant qu’entreprise incubatrice, vers la création d’une communauté de start-up gravitant autour des questions de mobilité, il n'y a qu'un pas qu’ALD franchirait volontiers. 

Des discussions sont en cours avec le Technoport pour disposer d’espaces supplémentaires si besoin et l’initiative luxembourgeoise a déjà séduit la branche russe d’ALD et ne laisse pas indifférent auprès des collègues brésiliens.