POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Nouvelle coalition

L’extrême droite en force au gouvernement autrichien



Sebastian Kurz, 31 ans, sera investi ce lundi en tant que chancelier autrichien. (Photo: Flickr/Licence C.C.)

Sebastian Kurz, 31 ans, sera investi ce lundi en tant que chancelier autrichien. (Photo: Flickr/Licence C.C.)

La nouvelle alliance gouvernementale autrichienne laisse des postes-clés au parti d’extrême droite, le FPÖ.

L’accord de gouvernement conclu par le parti conservateur du jeune chancelier Sebastian Kurz (31 ans) révèle une tonalité plus que droitière en Autriche. L’exécutif est en effet formé par le parti conservateur ÖVP et celui d’extrême droite, le FPÖ. Ces partis avaient remporté les élections législatives d’octobre dernier.

Après l’accord révélé ce week-end, celui qui est le plus jeune dirigeant d’un gouvernement au monde sera investi ce lundi. Il dirigera avec à ses côtés Heinz-Christian Strache, vice-chancelier issu du parti d’extrême droite qui était déjà entré deux fois au gouvernement, mais qui occupe cette fois des postes-clés.

Outre celui de vice-chancelier détenu par le chef de file du FPÖ, il reçoit l’intérieur, la défense, les transports, la santé, les affaires sociales et le travail ainsi que les affaires étrangères.

Ce dernier maroquin laisse présager des discussions houleuses lors des conseils ministériels européens et surtout une dérive nauséabonde dans la gestion des délicats dossiers migratoires. Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a certainement trouvé des alliés en Autriche au travers de cette coalition.