ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

CONSULTING

L’expertise européenne de Novento



Entr_PTConsulting_G_jpg.jpg

C’est à la société luxembourgeoise qu’a été confiée la gestion d’ensemble de la sécurité et des contrôles d’accès pour le compte de la prochaine présidence belge du Conseil de l’Union européenne.

L’annonce, officielle, s’apparente à une nouvelle reconnaissance à l’échelle européenne. Elle confirme à tout le moins l’expertise et le savoir-faire de Novento, marque de P&T Consulting, en matière de produits et services dédiés au bon déroulement d’événements internationaux. Du 1er juillet au 31 décembre, la société luxembourgeoise assurera ainsi la gestion d’ensemble de la sécurité et des contrôles d’accès de la présidence belge du Conseil de l’Union européenne. Depuis la création de la structure en 2005, c’est la sixième fois que Novento se voit confier une mission de ce genre. «Nous sommes devenus une référence à l’échelle de la présidence européenne. A chaque fois, nos champs de compétences et d’actions s’agrandissent», note Pierre Pigaglio, administrateur délégué et CEO de P&T Consulting.

Si les dirigeants de Novento, liés par une clause de confidentialité, ne peuvent rien dévoiler du futur rôle que leur société aura à jouer à Bruxelles, leurs prestations vont de la gestion de l’accréditation au bilan complet d’une manifestation, en passant par la gestion logistique, la communication mobile, le reporting, le contrôle d’accès, notamment en relation avec les services de police, et enfin la diffusion d’informations en temps réel aux organisateurs et aux forces de sécurité. «Le nom Novento a été choisi pour souligner la volonté d’apporter des solutions nouvelles et innovantes au plus grand profit des organisateurs d’événements nécessitant une approche haut de gamme, allant plus loin qu’une simple solution logicielle», ajoute M. Piglaglio.

Pour Novento, l’aventure a commencé en 2005, à l’occasion de la présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE. «Au départ, nous devions uniquement faire de l’accompagnement technique, se souvient Sylvain Arts, business manager de Novento. Grâce au travail de chefs de projet, on a rapidement développé des solutions en gestion des accréditations, de la logistique et de l’organisation en général.»Le logiciel, clé de voûte du succès de la société, était né. Depuis lors, il n’a cessé de s’enrichir de nouvelles fonctionnalités, à même de répondre aux exigences des plus grands sommets européens. «L’intérêt premier était de déposer le savoir sur un outil, constate Pierre Pigaglio. Ensuite, il fallait voir comment cet outil allait pouvoir se développer, intégrer d’autres fonctionnalités, voir aussi comment on allait pouvoir l’adapter à d’autres contextes. La présidence allemande, en 2007, nous en a donné l’occasion. De là, nous avons pu passer en mode industriel, tout en gardant la flexibilité de l’outil. Lors des présidences suivantes, au Portugal, en Slovénie et en France, nous avons encore amélioré notre approche, nous avons pu  la confronter aux réalités du terrain. Le produit s’enrichit en permanence.»

Et si l’outil gagne en efficacité, l’équipe, elle aussi, acquiert au fil du temps une connaissance plus approfondie des attentes des organisateurs sur la scène internationale. «Satisfaite de notre travail lors de sa présidence, l’Allemagne a refait appel à nos services lors du G8 et la France a fait de même lors de la conférence de l’Union pour la Méditerranée...»

Désormais, Novento travaille à étoffer sa clientèle. Avec comme souci principal d’apporter des solutions simples et fonctionnelles. «Notre logiciel, dont on vient de changer l’ergonomie et le design, a été pensé en fonction de l’utilisateur, dit M. Arts. Nous travaillons en permanence à la simplification de l’outil qui doit être un support au travail des organisateurs, non une contrainte.» Lors de la présidence française, au deuxième semestre 2008, Novento et son programme ont ainsi pu encadrer quelque 320 événements en cinq mois.  Cela représente environ 90.000 inscriptions uniques, dans un contexte multilingue complexe. «Nous pouvons nous appuyer sur un logiciel configurable à 100%, en fonction de chaque client, de chaque réunion, de chaque utilisateur, poursuit Sylvain Arts.  A Paris, nous avons ainsi formé 250 personnes à l’utilisation de l’outil.»

Au fil des rendez-vous internationaux, Novento a réussi à s’imposer comme un élément incontournable du décor, en toute discrétion. «Le but est qu’on ne nous voie pas. Nous sommes là pour accompagner l’organisateur, ses invités prestigieux, les journalistes et l’ensemble des personnes qui gravitent autour d’un événement, comme les hôteliers et leur personnel, les installateurs, les gardes de sécurité, les forces de l’ordre… Notre travail commence avant la manifestation. C’est la partie la plus ardue. Il continue pendant et se poursuit après.»

L’expertise d’un groupe luxembourgeois

Novento s’inscrit en tant que facilitateur d’événements, dans un contexte international souvent complexe. «Nous avons réduit par sept le travail de l’équipe organisatrice. Aujourd’hui, sept à dix personnes suffisent pour gérer une présidence européenne. Nous offrons la possibilité de mieux gérer les événements. Nos outils permettent de rendre compte en permanence, que ce soit au niveau budgétaire ou en termes de traçabilité des participants, par exemple.»

Novento mise beaucoup sur la flexibilité. Cette capacité de s’adapter à tous les contextes, qu’ils soient protocolaires ou plus sécuritaires. «Ce qui est remarquable dans notre démarche, c’est cette combinaison entre le produit et le service. Aujour­d’hui, on ne nous achète plus un outil, on achète notre expertise en matière d’organisation. Au-delà de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication, de notre capacité à tirer toutes les ressources du web 2.0 notamment, nous avons construit notre réussite sur un savoir-faire. Nous ne sommes pas dans une course à la technologie. Dans nos différentes missions, nous avons d’abord un rôle de facilitateur. Notre but est d’amener les solutions les plus larges possibles.»

Pour ce faire, toujours dans un souci de simplicité, Novento s’appuie sur une solution de type Saas (Software as a Service). L’outil utilisé est un savant mélange d’applications web, d’outils de gestion de la relation client (CRM) et de gestion intégrée des ressources (ERP), dans la limite des besoins d’un organisateur.

«Nous sommes des spécialistes de l’éphémère, résume Sylvain Arts. Plus que d’organiser, notre rôle est d’anticiper et de réagir. Aujourd’hui, nous intégrons sur les événements des solutions d’échange en temps réel, des plateformes web collaboratives. On s’intéresse aux avancées dans le domaine des technologies de l’identification, dont la biométrie. Notre but est de nous étendre à d’autres événements internationaux, aux contraintes fortes, tant dans l’organisation que dans la logistique.»

Depuis le départ, Novento bénéficie de l’expertise de sa maison mère, l’Entreprise des P&T, dans son ensemble et sollicite les compétences présentes en interne. «Nous avançons au sein d’un univers qui maîtrise la communication au sens large», explique Pierre Pigaglio. Filiale indépendante, P&T Consulting est présente sur le marché par le biais de trois marques à la fois distinctes et complémentaires, dans un univers à haute valeur ajoutée, Komobilis, Cleverage et Novento. Elle se pose en experte dans les processus de conseil, d’analyse, de développement et d’intégration des nouvelles technologies de l’information et de la communication. «Notre vocation est d’être éditeur et intégrateur technologique avec des compétences reconnues dans deux domaines: les systèmes de gestion d’infrastructures techniques et les technologies de la mobilité», précise le CEO. Une expertise aujourd’hui reconnue dans les plus hautes sphères européennes.