POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Assemblée générale AIIB

L’Europe et l’Asie ont rendez-vous au Luxembourg



aiibbbbbbb.jpg

Danny Alexander et Pierre Gramegna ont acté ce mardi l’organisation de l’assemblée générale de l’AIIB en juillet 2019 au Luxembourg. (Photo: Matic Zorman)

Le Luxembourg vient de se voir confirmer l’organisation de la quatrième assemblée générale de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures. Elle se tiendra mi-juillet 2019 et pourrait attirer 2.000 personnes.

Les 12 et 13 juillet 2019, le Luxembourg organisera la quatrième assemblée générale de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (AIIB). Un protocole d’entente a été signé ce mardi matin à ce sujet entre le ministre des Finances, Pierre Gramegna, qui la présidera, et Danny Alexander, le vice-président de la banque.

«C’est le plus grand sommet qui ait jamais été organisé dans notre pays», a précisé le ministre. L’AIIB rassemblant aujourd’hui 87 membres, le Grand-Duché devra accueillir autant de délégations, mais aussi des responsables du monde des entreprises et des ONG. En tout, ce sont près de 2.000 personnes qui pourraient rallier la capitale pour ces deux journées.

Membre fondateur

Le Luxembourg sera le premier pays non asiatique à organiser l’assemblée générale annuelle. Mais il a aussi été le premier pays européen à avoir soutenu la création de l’institution et, lors de son lancement en juin 2015, il figurait parmi les 50 pays fondateurs.

«Notre contribution est de 67,5 millions d’euros, et nous avons déjà libéré 14 millions», précise Pierre Gramegna, insistant sur la volonté des membres d’instaurer le multilatéralisme dans un monde où le terme n’est plus très à la mode.

C’est l’endroit idéal pour un premier sommet en Europe.

Danny Alexander, vice-président de l’AIIB

Pour Danny Alexander, le choix du Luxembourg s’imposait également: «C’est l’endroit idéal pour un premier sommet en Europe, au cœur d’un grand centre financier et au centre de l’Union européenne.» Sans négliger le fait que le pays abrite aussi la Banque européenne d’investissement, partenaire naturel de la nouvelle banque d’investissement asiatique.

L’AIIB, dont le but initial est atteint, avec un capital de 100 milliards de dollars, a lancé ses premiers projets, qui visent avant tout des infrastructures centrées sur la soutenabilité. «Cela peut aller de projets dans les énergies vertes à la construction de routes, de projets touristiques ou de gazoducs», précise son vice-président.

Le fil rouge du sommet sera «coopération et connectivité». Un thème qui colle bien avec les projets du Luxembourg. «Il ne s’agit plus de faire circuler des marchandises entre l’Europe et l’Asie, mais de connecter les gens», insiste Pierre Gramegna. «L’objectif de l’AIIB n’est rien d’autre que d’élever le niveau de vie des populations entre l’Asie et l’Europe via de grands projets de développement.»

Déplacez vous dans la carte pour afficher les données