POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Dette grecque

L’Eurogroupe accorde un nouveau prêt à Athènes



«Je suis heureux d’annoncer que nous avons conclu un accord sur tous les éléments», s’est félicité Jeroen Dijsselbloem, le président de l’Eurogroupe. (Photo: DR)

«Je suis heureux d’annoncer que nous avons conclu un accord sur tous les éléments», s’est félicité Jeroen Dijsselbloem, le président de l’Eurogroupe. (Photo: DR)

Les 19 ministres des Finances de la zone euro se sont mis d’accord avec le FMI jeudi soir à Luxembourg pour verser un nouveau prêt à la Grèce de 8,5 milliards d’euros.

L’annonce de l’accord trouvé par l’Eurogroupe et le FMI est un soulagement pour Bruxelles, qui craignait l’apparition d’une nouvelle crise entre Athènes et ses créanciers. En effet, les 8,5 milliards d’euros qui seront versés à la Grèce permettront au pays de rembourser une dette de 7 milliards d’euros, qui venait à échéance en juillet.

«Je suis heureux d’annoncer que nous avons conclu un accord sur tous les éléments», s’est félicité Jeroen Dijsselbloem, le président de l’Eurogroupe, à l’issue d’une réunion en présence de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde.


Ce nouveau prêt accordé par les ministres de la zone euro permet de relancer le troisième plan d’aide à la Grèce de 86 milliards d’euros, signé en juillet 2015, qui patinait depuis des mois, à cause de divergences entre des membres de la zone euro – essentiellement l’Allemagne – et le FMI.

«Nous avons réussi à trouver un accord global qui va permettre à la Grèce de tourner la page d’une période si difficile», s’est réjoui pour sa part le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici.