COMMUNAUTÉS & EXPERTISES
COMMUNICATION

Médias

L’essentiel Radio décroche le 107,7 fm



radiolessentiel.jpg

La fréquence du 107,7, laissée vacante depuis un an, retrouvera bientôt un contenu. (Photo: licence cc )

Le conseil de gouvernement a décidé d’octroyer la fréquence libre pour créer une radio francophone à Edita et aux actionnaires de Must Fm, réunis dans la société Radiolux.

Le gouvernement a donc tranché dans le dossier de radio francophone qui doit voir le jour prochainement sur le 107,7 fm, la fréquence laissée libre depuis la fin d’antenne de DNR.

Le Premier ministre, également en charge des Communications et des Médias, vient d’annoncer en sortie du conseil de gouvernement que le dossier présenté par la société «Radiolux» avait recueilli ses faveurs, dans la foulée de l’avis rendu par l’Autorité indépendante de l’audiovisuel (Alia).

Porté par la société d’édition de L’essentiel, Edita (détenue à 50% par Editpress et à 50% par le groupe suisse Tamedia) et les actionnaires de la radio de la province de Luxembourg belge Must Fm, le projet Radiolux était en lice avec trois autres candidats.

Il s’agissait de 7fm, radio localisée dans l'Ardenne belge, du groupe français NRJ et de la radio basée en Lorraine Lor’FM.

«Le projet a respecté tous les critères de candidature, dont la réalité du business model et la garantie du pluralisme de l’information», a précisé Xavier Bettel, en indiquant que l’autorisation d’émission est fixée pour 10 ans.

Information et divertissement à l’antenne

L’ambition de l’équipe est de lancer les programmes avant la fin 2015. «Un délai certes court, mais à son époque, 'L’essentiel'  avait été lancé dans des conditions similaires», déclare Emmanuel Fleig, directeur d’Edita.

Le programme reposera sur deux piliers: l’information et le divertissement. «La ligne rédactionnelle se caractérisera par son indépendance et son ton neutre et factuel sur l’actualité luxembourgeoise, européenne et internationale, indiquent les promoteurs du projet. Le divertissement sera basé sur un programme musical varié et une grille des programmes faisant la part belle à la vie sociale et culturelle au Luxembourg.»

Huit personnes seront embauchées, dont deux journalistes à temps plein. La radio, dont le studio sera logé au cœur de la rédaction de L’essentiel, s’appuiera du reste sur les services connexes d’Edita pour les aspects administratifs, de marketing et de commercialisation.