POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Qualité de vie

Les résidents de la capitale satisfaits



96% des résidents de la capitale – troisième meilleur score européen – plébiscitent sa qualité de vie. (Photo: Paperjam.lu / archives)

96% des résidents de la capitale – troisième meilleur score européen – plébiscitent sa qualité de vie. (Photo: Paperjam.lu / archives)

Une large majorité des résidents de Luxembourg sont satisfaits de leur vie dans leur ville, indique Eurostat à l’occasion de la publication d’une nouvelle édition d'«Urban Europe – statistics on cities, towns and suburbs».

L’office statistique européen Eurostat a diffusé ce mercredi une nouvelle édition de sa publication phare «Urban Europe – statistics on cities, towns and suburbs» qui présente les statistiques relatives à la vie urbaine dans l’Union européenne.

La première partie de la publication se concentre sur les possibilités et les défis générés par les villes, la taille et la distribution spatiale du développement urbain, la prépondérance des capitales, le développement de villes intelligentes et vertes, ainsi que le tourisme et la culture dans les villes.

La deuxième partie est consacrée aux personnes qui y sont nées, y vivent et y travaillent. Elle débute par une description générale de la vie dans les villes et examine ensuite, plus en détails, les thématiques du travail, des conditions de logement, de l’immigration, de la pauvreté et de l’exclusion sociale, ainsi que celles ayant trait à la satisfaction et à la qualité de la vie dans les villes.

Luxembourg troisième

À la question de savoir s’ils étaient satisfaits de la vie dans leur ville, la plupart des habitants de l’ensemble des 28 capitales de l’Union européenne ont répondu par l’affirmative.

Dans 18 de ces capitales, ils sont plus de 90% à faire part de cette satisfaction pour laquelle les taux les plus élevés ont été observés à Vilnius (98%), Stockholm et Copenhague (97%), ainsi que Vienne et Luxembourg (96%).

Le résultat de la capitale grand-ducale est en progression d’un point par rapport au même sondage réalisé en 2012.

Quant aux capitales où les résidents se sentent le moins bien, il s’agit d’abord – et dans l’ordre – d’Athènes (71%), suivie de Rome (80%), puis de Bucarest et de Paris (83%).