POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Les réponses d'Editus au questionnaire sur le commerce électronique au Luxembourg



Paperjam

On a beaucoup parlé de l'Internet mobile (WAP, GPRS, UMTS). Les premières applications à valeur ajoutée arrivent enfin. Pensez-vous que l'on a trop promis dans ce domaine? Pourquoi?

Oui, les attentes des utilisateurs étaient trop alignées sur celles de l'Internet traditionnel. L'industrie elle-même s'est trompée sur la rapidité d'adoption de l'Internet mobile. Les conditions pour rendre justice aux attentes des utilisateurs ne sont actuellement pas encore remplies:

- frais de communication trop chers,

- vitesse de transmission trop lente,

- incompatibilité des browsers WAP dans la première génération de GSM supportant ce nouveau standard,

- peu de business modèles viables pour les producteurs de contenu.

A terme, nous pensons que presque tous ces problèmes pourront être résolus et que l'Internet mobile sera un succès.

Dans votre secteur d'activité, quels seront les apports d'un accès Internet à Haut-Débit plus généralisé?

Au niveau de notre portail, des nouvelles formes de contenu vont apparaître. Mais nous restons prudents, car comme souvent dans ce secteur, le bon timing est une clef importante du succès. Actuellement, la technologie est là, mais le marché n'a certainement pas atteint une maturité suffisante qui justifie des investissements significatifs.

Au niveau de notre solution de commerce électronique, les commerçants pourraient montrer leurs produits en 3D ou diffuser des clips vidéo pour certains produits. La présentation du produit va donc devenir plus attractive.

Quel(s) sera(ont), d'après-vous, le(s) type(s) de produit(s) les plus adaptés à la vente sur Internet? Pourquoi?

Les livres, les CDs, les DVDs, les voyages, les logiciels informatiques et beaucoup d'autres produits et services.

En ce qui concerne les trois premiers produits cités, les arguments sont les suivants:

- choix très supérieur en quantité par rapport au commerce traditionnel,

- les outils d'aides pour choisir qui sont formidables, nous pensons surtout aux commentaires des internautes qui ont déjà acheté le produit en question et des services du type "autres livres achetés par les lecteurs de ces livres" (ex. chez amazon.com)

Pour les voyages, c'est assurément la masse d'offres "last minute" et autres promotions qui attirent beaucoup d'internautes. Internet vous permet de trouver une maison ou un appartement à louer dans des endroits que vous n'auriez jamais pu trouver par un autre biais. Le fait de ne pas devoir se déplacer et de pouvoir réserver son voyage en dehors des heures de bureau dans son fauteuil chez soi constituent également des arguments très plausibles.

Entreprises "Internet only" contre entreprises "Traditionnelles sur Internet". Lesquelles ont selon vous le plus de chance de gagner la compétition' Pourquoi?

A notre avis, les entreprises traditionnelles ont plusieurs avantages de taille:

- une expérience sectorielle de plusieurs années, avec une organisation généralement bien rodée depuis des années,

- pas dépendant d'une réussite à court terme car leur business traditionnel garantie la survie de l'entreprise,

- le recours au stock de marchandises "traditionnel' pas de coûts et risques liés à Internet à ce niveau,

- un crédit de confiance supérieur et une certitude que l'entreprise est toujours là dans six mois s'il y a un problème,

- des frais de communications moins importants avec un nom souvent déjà bien connu, il suffit d'intégrer l'activité Internet de manière intelligente dans la communication média de l'entreprise.

Sécurité et Internet. Le manque de confiance des consommateurs dans ce que deviennent leurs données sur le réseau est régulièrement présenté comme un handicap majeur pour le commerce électronique. Quels efforts consommateurs et professionnels doivent-ils encore faire pour améliorer cette situation'

Les consommateurs doivent mieux s'informer sur les risques réels qu'ils courent, souvent une image fausse a été diffusée  par les médias.

Les professionnels doivent être plus transparents quant à leur politique d'usage des données de l'internaute ainsi que les dispositions de sécurité mises en place.

Pensez-vous que le cadre législatif actuel soit suffisamment adapté à la problématique du commerce en ligne?

Oui, il couvre tous les besoins utiles pour le moment. Au-delà on risque de tomber dans la sur régulation qui risque d'être nocive au développement des activités Internet au Luxembourg.

Qui, selon vous, doit assumer la responsabilité de la sécurité des réseaux, les consommateurs ou les commerçants?

Le commerçant, car c'est lui qui fait le choix de la solution technique et donc du niveau de sécurité qu'il offre au consommateur.

Qu'est-ce qui pourrait selon vous dynamiser le commerce électronique au Luxembourg?

En Allemagne et en Belgique, l'Etat a réalisé des actions afin de dynamiser le déploiement du commerce électronique en subventionnant pendant une période de temps limitée les commerçants qui se lancent sur Internet. Mais une offensive de formation pour les secteurs concernés devrait également porter ses fruits.