POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Immobilier

Les mètres carrés de plus en plus chers



immobilier-strassen-1.jpg

Les appartements d’une ou deux chambres sont les biens les plus recherchés. (Photo: Sven Becker / Archives)

Les prix de l’immobilier restent en hausse. Selon les observations récentes de l’agence en ligne AtHome.lu, les prix à la location et à la vente continuent à croître, parfois dans des proportions importantes. Comptez 6.093 euros le mètre carré pour un appartement neuf.

En un an, les loyers des appartements d’une ou deux chambres ont encore augmenté de 7% au Luxembourg. Les dernières tendances de printemps publiées par l’agence en ligne AtHome.lu montrent à nouveau que le marché immobilier national n’est pas près de s’essouffler.

Ce sont toujours les deux grands centres, Luxembourg-ville et Esch-sur-Alzette, qui tirent les tarifs à la hausse. Plus on s’en écarte, plus l’augmentation est faible. Mais, en moyenne, AtHome note qu’il faut compter 1.378 euros pour la location d’un appartement et 2.357 euros pour une maison.

À noter que, si les loyers des appartements d’une et deux chambres ont grimpé de 7%, ceux des studios ont par contre diminué de 3%. Pour l’ensemble du marché des appartements, la hausse est de 2% en un an.

Au niveau des maisons, les loyers ont reculé de 4% sur les six derniers mois, même si les plus grandes surfaces ont connu des progressions encore importantes: +8% et +9% respectivement pour les maisons quatre et cinq chambres.

L’attrait des petits appartements

Les tendances sont assez similaires sur le marché de la vente. Le prix moyen d’un appartement ancien est de 421.027 euros (+5%) et de 509.790 euros (+2%) pour un neuf. AtHome note encore que la moitié des offres dans le neuf sur son site athome.lu concernent des appartements deux chambres.

L’attrait pour les maisons s’oriente vers les petites surfaces (deux et trois chambres) qui ont connu une hausse de 5%. Il faut compter 691.984 euros pour une maison, un prix moyen qui a gagné 2% en un an.

AtHome précise toutefois que ces chiffres sont sujets à de fortes disparités selon la localisation.