COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Etude

Les Luxembourgeois regardent moins la télé



Contrairement à la plupart des autres pays, le Luxembourg ne dispose pas de système d’audimétrie. (Photo: BCE)

Contrairement à la plupart des autres pays, le Luxembourg ne dispose pas de système d’audimétrie. (Photo: BCE)

Selon le rapport «Television 2010 International Key Facts» publié par IP Network, les Européens ont davantage regardé la télé en 2009 comparé à 2008. Un phénomène qui n’a pas nécessairement touché le Luxembourg.

En 2009, le temps moyen passé par les téléspectateurs européens, chaque jour, a atteint 232 minutes, soit près de quatre heures, en hausse de cinq minutes par rapport à 2008 et de 20 minutes comparé à l’an 2000. C’est ce qui ressort de la volumineuse étude «Television 2010 – International Key Facts», la bible annuelle (c’est la 17e édition) publiée par IP Network, filiale de RTL Group, sur base de données recueillies dans 37 pays (35 en Europe, plus les Etats-Unis et le Japon).

Dans 27 des 38 «territoires» européens (pour des raisons linguistiques, la Suisse comprend trois territoires et la Belgique deux), la moyenne de temps passé devant la télévision est en hausse. En Allemagne, par exemple, les adultes de 14 ans et plus y ont passé 306 minutes en 2009 (contre 301, un an plus tôt) alors que la «cible» des 14-49 ans a passé en moyenne 274 minutes devant le petit écran, contre 268 un an plus tôt.

Même schéma de croissance en Italie, où les adultes (15 ans et plus) ont passé en moyenne, en 2009, 302 minutes chaque jour devant la télé (contre 295 en 2008), ou en France (278 minutes contre 269 pour la même catégorie de population).

Moins de 200 minutes par jour au Luxembourg

Et au Luxembourg? Se basant sur les chiffres de l’étude TNS-Ilres Plurimedia 2010 (couvrant la période septembre 2009-mai 2010), le temps moyen passé par chaque téléspectateur devant sa télé est en net recul: de 205 minutes à 199 minutes pour les «12 ans et +» en général et de 200 à 193 minutes pour les Luxembourgeois de 12 ans et plus. Il est, en revanche, stable pour les «jeunes adultes (15-34 ans)», passant de 193 à 192 minutes.

Ces données propres au Grand-Duché sont, toutefois, à considérer avec un certain recul. «Contrairement à la plupart des autres pays, le Luxembourg ne dispose pas de système d’audimétrie», indique Laurent Friob, marketing director chez IP Luxembourg.

RTL Télé Lëtzebuerg… et les autres

En termes d’audience, en «prime time» (19h-23h), RTL Télé Lëtzebuerg est, de loin, la télé la plus regardée sur la population des Luxembourgeois de 12 ans et plus (19,1% de taux d’audience contre 10,1% pour la chaîne allemande RTL Television).

Une domination encore plus écrasante encore sur le créneau horaire 19h-20h, où la part d’audience de la chaîne luxembourgeoise atteint le niveau très atypique de 51,9% (loin devant les 8,7% de RTL Television).

Chez les jeunes adultes (15-34 ans), dans ce même créneau horaire (19h-20h), la part d’audience de RTL Télé Lëtzebuerg reste encore la plus forte (22,3%, devant les 11,4% de la chaîne allemande Pro 7).

En revanche, mesurée en «prime time» (19h-23h), l’audience de la chaine luxembourgeoise sur les 15-34 ans n’est plus que de 8,8%, ce qui la place en 3e position derrière Pro 7 (15,5%) et la chaîne française TF1 (10,2%).

11,5% des investissements pub en TV

Du côté des dépenses publicitaires, sur les 130 millions d’euros (bruts) dépensés au Luxembourg en matière de publicité dans les cinq médias mesurés (TV, radio, cinéma, affichage, presse), près de 15 millions ont été consacrés à la télévision, soit une part de 11,5%. Les trois principaux annonceurs ont été, en 2009, LuxGSM, Darty et Tango.

A noter que si les deux opérateurs de téléphonie mobile consacrent environ un tiers de leurs investissements publicitaires globaux au média TV, l’enseigne d’électroménager mise pratiquement tout sur le petit écran, puisqu’elle y consacre près de 82% de son budget publicitaire total.