COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Conférence

Les faits au filtre de la lecture comportementale



Marwan Mery a fait de l'observation des émotions une spécialité, son métier. (Photo: POG)

Marwan Mery a fait de l'observation des émotions une spécialité, son métier. (Photo: POG)

Le POG a invité Marwan Mery, expert en lecture comportementale et gestion des émotions. Celui qui s’intéresse de près au mensonge et à la tricherie dans le milieu professionnel est venu partager le fruit de ses recherches.

Le POG, HR Community of choice rassemblant les professionnels des ressources humaines au Luxembourg, a convié ses membres pour une nouvelle conférence jeudi dernier, le 19 mars. L’orateur invité était Marwan Mery, autour du thème «Décrypter l’invisible: compétences managériales?» 

Cet expert de la détection du mensonge, de la lecture comportementale, de la compréhension des émotions et de leur influence dans le cadre des relations interpersonnelles, a proposé aux quelque 150 personnes présentes une immersion au cœur du comportement humain à travers son expérience et ses découvertes personnelles.

Diplômé de la Sorbonne et du King’s College, il a en effet débuté sa carrière dans de grands groupes internationaux pour exercer différents métiers liés à la négociation et l’encadrement d’équipes de négociateurs. 

Parallèlement, il a assisté pendant de nombreuses années des casinos et autres cercles de jeux, en France et à l’étranger, pour les aider à repérer les tricheurs professionnels. Des méthodes qu’il a transposées et adaptées dans son milieu professionnel.

Marwan Mery intervient désormais auprès de nombreuses multinationales et organisations gouvernementales en tant que conférencier, formateur et conseiller sur différents thèmes liés aux comportements et aux relations conflictuelles.

Distinguer la perception des faits

«Dans tout type de situation, le risque est de prendre les choses pour argent comptant. Sachant que chacun structure sa propre réalité en fonction de sa perception, on considère souvent les situations telles qu’on les perçoit, et non pas telles qu’elles sont réellement», a-t-il déclaré durant la conférence.

Permettant de porter un regard éclairé sur des situations complexes, la lecture comportementale se place dans la continuité des travaux de Charles Darwin, poursuivis et confirmés par Paul Ekman.

Ils ont montré que les expressions faciales des émotions sont indépendantes de l’acculturation. Quels que soient votre origine, votre genre, votre éducation, votre culture, vous activez exactement les mêmes muscles faciaux pour traduire différentes expressions. 

«Si vous êtes capable d’associer une émotion à son activation musculaire, vous saurez dire quand elle est véritable ou simulée. Si par exemple, votre interlocuteur vous montre qu’il est triste mais active les mauvais muscles faciaux de la tristesse, vous saurez que la tristesse est simulée», indique l’orateur.

Une lecture comportementale qui doit permettre d’aller «au-delà» des perceptions et de comprendre ce que son interlocuteur envoie comme message. 

Le prochain événement du POG, organisé le 23 avril, sera dédié au coaching.