POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Communication

Les députés luxembourgeois n’ont pas la twittomania



_cho3951.jpg

Étienne Schneider n'est pas le politicien le plus actif sur Twitter. (Photo: Christophe Olinger / archives)

Le jeune activiste et cofondateur du parti des Pirates à Luxembourg, Jerry Weyer, constate sur son blog que les députés luxembourgeois ne sont pas de très grands utilisateurs du réseau Twitter...

Sur son blog qu’il alimente très régulièrement, Jerry Weyer, jeune activiste et cofondateur du parti des Pirates au Luxembourg (2,94% des suffrages aux législatives anticipées du 20 octobre) a fait le décompte des 46 députés – ceux qui ont prêté serment à la Chambre des députés ce mercredi 13 novembre lors de la séance extraordinaire de rentrée parlementaire – ayant un compte sur le réseau social Twitter. Seuls 25,5% d’entre eux en dispose, alors qu'ils sont 50,9% chez les députés allemands et 55,81% chez les parlementaires français.

Le politicien le plus suivi sur le réseau est sans conteste le formateur du gouvernement Xavier Bettel, avec ses 510 tweets (le dernier en date remontant à mercredi où il a posté une photo de lui à la Chambre avec Jean-Claude Juncker en indiquant qu’il se réjouissait de la coopération du Premier ministre sortant) et ses quelque 3.400 abonnés. Mais il n'est pas pour autant le plus actif.

La palme du premier politicien luxembourgeois «gazouilleur» revient à François Bausch (Déi Gréng), cumulant 2.903 tweets et près de 1.100 suiveurs. Son coreligionnaire Felix Braz affiche pour sa part 868 tweets pour 708 abonnés.

Chez les socialistes, le jeune élu Yves Cruchten affiche 406 suiveurs. Au CSV, Serges Wilmes, l’un des benjamins de la Chambre (il le fut lors de la précédente session et est désormais devancé par Lex Delles), a quant à lui 316 abonnés pour un total de 142 tweets.

Le palmarès du bloggeur ne tient toutefois pas compte des ministres sortants. Étienne Schneider, ministre de l’Économie faisant fonction, n’est pas atteint par la twittomania (307 abonnés): son dernier «gazouillage» remonte au 2 août dernier et il n’en a produit que six depuis qu’il a ouvert un compte.