POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Cabinet du futur président de la Commission

Léon Delvaux rejoint l’équipe Juncker



ec_europa.jpg

Léon Delvaux, ex-directeur adjoint des affaires économiques et financières au ministère des Affaires étrangères, vient de rejoindre l'équipe de transition Juncker. (Photo: Maison Moderne Studio)

Léon Delvaux fait officiellement partie de l’équipe de transition du futur président de la Commission européenne. Il est, pour l’heure le seul Luxembourgeois, mais devrait bientôt être rejoint par un autre «fils de».

L’annonce de son départ du ministère des Affaires étrangères circulait déjà au mois de juillet, mais l’intéressé, contacté par la rédaction de Paperjam.lu, se refusait à tout commentaire. Il vient d’être officialisé: Léon Delvaux, directeur adjoint des affaires économiques et européennes (depuis août 2013) à l’Hôtel Saint Maximin, a rejoint l’équipe de transition du futur président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Le fils de l’ancienne ministre LSAP et actuelle députée européenne, Mady Delvaux, est pour l’heure le seul Luxembourgeois de l’équipe Juncker qui compte 15 membres dont trois porte-parole. Il est en charge, selon l’organigramme publié sur le site de la Commission européenne, des dossiers économiques et de commerce.

Comme le signale Natasha Bertaud, une des porte parole de Jean-Claude Juncker, la composition de l’équipe de transition ne préjuge pas celle du futur cabinet.

Connaisseur des rouages de Bruxelles

À Luxembourg, c’est lui qui était en charge du dossier TTIP, le très controversé partenariat transatlantique de commerce et d’investissement entre l’UE et les États-Unis. Il connaît bien les rouages de Bruxelles puisqu’il a travaillé comme conseiller juridique à la représentation permanente du Luxembourg auprès de l’Union européenne. 

Léon Delvaux devrait être bientôt rejoint par un autre Luxembourgeois, Antoine Kasel, actuellement conseiller de direction auprès du ministère des Finances et détaché à Bruxelles auprès de la représentation permanente du Luxembourg. Il est le fils de Jean-Jacques Kasel, l’ancien juge à la Cour de justice de l’UE.

La Commission de Jean-Claude Juncker devrait en principe être officiellement intronisée le 1er novembre. Il suffit que le Parlement européen donne son feu vert au collège des commissaires ce mercredi 22 octobre, ce qui n'est pas acquis d'avance.