ENTREPRISES & STRATÉGIES
SERVICES & CONSEILS

HISTOIRES DE FAMILLES (9/10)

Lentz, un nom derrière la Bofferding



Coup d’œil sur les petites histoires qui jalonnent les sagas des grandes familles entrepreneuriales du pays présentées dans l’ouvrage «Histoires de Familles». Aujourd’hui, la famille Lentz, devenue un repère dans l’histoire brassicole du pays.

Les histoires des dynasties familiales industrielles prennent parfois des chemins sinueux. Si le nom de Georges Lentz Jr est aujourd’hui si fortement associé à la bière Bofferding, c’est son père qui a tracé la voie. En reprenant celle déjà bien balisée par une autre branche familiale.

En 1949, à la mort de Maria Funck, la brasserie Funck-Bricher n’a pas de descendant direct. C’est donc un cousin dont la famille est active dans la fabrication de produits alimentaires à Hollerich qui reprend le flambeau. Georges Lentz-Flohr, qui avait déjà une certaine expérience dans le secteur brassicole, en devient donc le nouveau propriétaire et poursuit son développement.

En 1964, il reprend notamment la brasserie de Dudelange afin d’élargir le rayonnement au-delà de Luxembourg-ville.

1 / 4

2 / 4

3 / 4

4 / 4

Mais le grand projet, c’est en 1975 qu’il voit le jour. Pour rester bien visibles dans un marché qui se concentre, les brasseries Funck-Bricher et Bofferding vont fusionner pour former la Brasserie Nationale.

Pour mener ce projet à bien, M. Lentz avait demandé l’aide de son fils, qui terminait des études aux États-Unis et imaginait peut-être y rester. «La vie au Midwest me convenait parfaitement et il soufflait un magnifique vent de liberté aux USA», raconte Georges Lentz Jr dans le livre «Histoires de Familles». «Mais mon père avait 75 ans, il était urgent que je rentre l’aider dans ce projet de synergie», précise-t-il.

En 1986, il prend la direction de la brasserie et poursuivra son expansion, notamment par acquisitions. Il rachète d’abord les distributeurs Hippert (1992) et Munhowen (1999), puis la Brasserie Battin (2004), dont les produits complèteront la gamme à côté de la Bofferding.

1 / 4

2 / 4

3 / 4

4 / 4

Depuis le début de l’actuelle décennie, M. Lentz (68 ans) s’est à son tour entouré de ses enfants. En 2011, Isabelle Lentz est engagée chez Munhowen et en est aujourd’hui responsable trade marketing horeca. Mathias, quant à lui, a fini par quitter la Chine après quatre ans passés en Extrême-Orient. Il est actuellement responsable de la grande exportation à la Brasserie Nationale.

La Brasserie Nationale en trois points

  • Entreprise: La Brasserie Nationale
  • Production: 165.000 hectolitres de bière
  • Personnel: 250 collaborateurs

L’ouvrage Histoires de Familles est coédité par la Banque de Luxembourg et Maison Moderne. Plus d’informations sur l’e-shop de Maison Moderne.