POLITIQUE & INSTITUTIONS

Brexit et Royaume-Uni

L’Écosse réclame un nouveau référendum sur son indépendance



nicolasturgeon.jpeg

Nicola Sturgeon souhaite lancer un référendum pour l’indépendance de l’Écosse. (Photo: DR)

Le Parlement régional d’Écosse s’est prononcé ce mardi pour un nouveau référendum d’indépendance. Mais il faudra d’abord obtenir l’accord de Theresa May, qui elle souhaite voir les Britanniques unis au moment du déclenchement du Brexit, aujourd’hui.

À la veille du déclenchement du Brexit, le Parlement écossais a autorisé mardi la Première ministre Nicola Sturgeon à demander à Londres l’organisation d’un nouveau référendum d’indépendance, après une première consultation perdue par les indépendantistes en 2014.

La décision prise par les parlementaires écossais prévoit que ce nouveau scrutin ait lieu entre l’automne 2018 et le printemps 2019, pour autant que la Première ministre britannique lui donne son accord, ce qui semble peu probable.

Theresa May s’était en effet rendue à Glasgow pas plus tard que lundi pour rencontrer Nicola Sturgeon. Elle lui avait indiqué que ce n’était «pas le bon moment pour évoquer un nouveau référendum sur l’indépendance écossaise».

«Au moment de commencer les négociations pour quitter l’Union européenne, nous devrions nous rassembler plutôt que nous diviser», avait-elle encore ajouté.

Le Parlement de Glasgow souhaite ce référendum depuis que les Écossais se sont prononcés à une large majorité (62%) contre le Brexit. La plupart craignent que la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne menace des dizaines de milliers d’emplois en Écosse.