POLITIQUE & INSTITUTIONS

Nouvelles infrastructures

L'école européenne de Differdange confirmée



ecoleeuropeenne_differdange.jpg

L'arrivée des élèves sur le site se déroulera en plusieurs phases. (Photo: Julien Becker / archives )

Initié en 2007, le projet d’implantation d’un lycée dans le sud du pays a reçu, ce vendredi, le feu vert du conseil de gouvernement. Des enseignements liés aux écoles primaire et secondaire, ainsi qu’une préparation au secondaire technique seront dispensés.

Les quelque 1.400 élèves attendus dans la future école européenne de Differdange feront leur rentrée en 2016. Validée en conseil de gouvernement ce vendredi, la décision intervient sept ans après une première décision qui entérinait la création d’un lycée dans le sud du pays. En plus d’une école primaire et d’une école secondaire «fonctionnant selon les principes d’une école européenne agréée», le futur établissement comportera «une voie préparatoire reposant sur l’enseignement préparatoire de l’enseignement secondaire technique». Deux sections, l’une francophone, l’autre anglophone, seront prévues.

Alors que la nouvelle école européenne doit officiellement ouvrir ses portes à la rentrée 2016-2017, les élèves ne seront pas tous directement accueillis sur le site du futur établissement. L’école primaire sera ainsi installée dans un premier temps dans des locaux appartenant à la commune de Differdange, avant d’intégrer des préfabriqués qui seront installés à proximité du chantier. Idem pour les classes de la voie préparatoire qui fonctionneront «à moyen terme» sur le site actuel du «Jenker».

Indiquant répondre à «l’hétérogénéité croissante de la population scolaire», le gouvernement espère, via cette nouvelle école européenne, adapter le système scolaire pour que «chaque élève ait une chance de réussir, indépendamment de la langue parlée à la maison». Et donc répondre aux critiques récurrentes émises par les instances internationales.