POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Journée internationale des droits des femmes

L’écart salarial envers les femmes moins élevé au Luxembourg



workplace-1245776_1920.jpg

L’Estonie (25,3%), la République tchèque (21,8%), l’Allemagne (21,5%), le Royaume-Uni (21%) et l’Autriche (20,1%) sont les pays de l’UE les moins égalitaires en termes de salarisation. (Photo: Licence C. C.)

Une étude d’Eurostat montre que l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes atteint les 16% dans l’Union européenne. Le Luxembourg fait figure de «bon élève», avec une moyenne de 5,5%.

Certes, l’égalité n’est pas encore parfaite, mais il faut reconnaître que le Grand-Duché peut être pris comme exemple au sein de l’Union européenne. Même les pays nordiques, traditionnellement en avance sur ces questions, ne font pas mieux. Avec une différence salariale moyenne de 5,5% entre les femmes et les hommes, le Luxembourg n’est dépassé dans l’espace communautaire que par la Roumanie (5,2%) et l’Italie (5,3%).

Le top 5 est complété par la Belgique (6,1%) et la Pologne (7,2%). Plus globalement, les disparités salariales entre les genres ont légèrement diminué en Europe depuis 2011, où la moyenne communautaire s’élevait à 16,8% – elle est de 16,2% aujourd’hui.

Mais certains pays sont encore à la traîne. À l’autre bout du classement, on retrouve par exemple l’Estonie (25,3%), la République tchèque (21,8%), l’Allemagne (21,5%), le Royaume-Uni (21%) et l’Autriche (20,1%).

À noter qu’entre 2011 et 2016, le Luxembourg a réduit l’écart de rémunération entre femmes et hommes de 2,4 points, enregistrant une tendance identique à celle de la plupart des États membres. Seuls 10 d’entre eux ont connu une évolution inverse: au Portugal, par exemple, où cette différence a augmenté de 4,6 points, ou encore en Slovénie (+4,5 points) et en Hongrie (+3,3 points).