ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Leasing automobile

LeasePlan Luxembourg pourrait supprimer 19 emplois



leaseplan.jpg

LeasePlan Luxembourg est concerné par une nouvelle logique mise en place par les actionnaires récemment arrivés aux commandes. (Photo: LeasePlan Luxembourg)

Après avoir annoncé le départ de trois de ses principaux cadres, LeasePlan Luxembourg se préparerait à mettre un terme au contrat de 19 de ses employés selon les informations de Paperjam. Soit environ un quart du personnel. L’objectif serait de créer une seule division pour la Belgique et le Luxembourg.

Ce lundi, tard dans la soirée, on apprenait que trois cadres de LeasePlan Luxembourg se préparaient à quitter la société de leasing automobile. Franck Charpentier, directeur financier, et Mario Armano, directeur des opérations, partiront dès ce 1er février, selon un communiqué du groupe. Régis Knob, head of procurement et vice-directeur des opérations, partira le 1er mars prochain.

Le groupe explique «un remaniement de sa direction ainsi que de l’organisation interne» suite à des choix stratégiques au niveau du groupe. En fait, selon les informations de Paperjam.lu, ce sont au total 19 membres du personnel sur «plus de 70 personnes», selon le site internet du groupe, qui seront mises sur le carreau.

Pour Laurent Gouverneur, directeur commercial pour le Luxembourg, «il est encore un peu tôt pour faire des commentaires à ce sujet».

Vers une direction Belux

L’idée envisagée par la haute direction du groupe serait de rapatrier une partie des services vers Bruxelles afin de créer une direction Belux. Selon toutes probabilités, le front-office commercial resterait au Luxembourg, alors que des services comme la finance ou les ressources humaines seront concentrés dans la capitale belge et travailleront à distance pour le marché luxembourgeois. «Le Luxembourg restera en tout cas une entité à part entière avec pouvoir de décision», note encore M. Gouverneur.

L’entité grand-ducale, créée en 1988, n’est pas la seule concernée par la restructuration. Le groupe a accueilli récemment de nouveaux actionnaires qui ont en effet décidé un élagage dans les différentes entités du groupe pour obtenir plus de retour sur investissement.