POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Commission européenne

Le vote sur le glyphosate reporté



La Commission européenne s’est donné un nouveau délai pour faire une proposition sur le renouvellement de l’autorisation du glyphosate. (Photo: DR)

La Commission européenne s’est donné un nouveau délai pour faire une proposition sur le renouvellement de l’autorisation du glyphosate. (Photo: DR)

Les États-membres étant nombreux à s’opposer à un renouvellement trop long de l’autorisation de la licence de l’herbicide controversé, l’exécutif bruxellois s’est donné un délai pour «réfléchir» et formuler «sous peu» une nouvelle proposition.

Réunis ce mercredi au sein d’un comité d’experts, les représentants des États membres de l’Union européenne ne se sont pas prononcés sur la prolongation d’autorisation du glyphosate, qui doit expirer le 15 décembre.

Après avoir ramené mardi sa proposition de renouvellement de cette autorisation de 10 ans à une période de 5 à 7 ans, la Commission européenne a indiqué vouloir réfléchir, après avoir pris note des positions des différentes délégations. Dont celle du Luxembourg, qui — avec la France, l’Autriche, l’Italie, ou encore la Belgique — était fermement opposée à un renouvellement de 10 ans, jugé trop long.

Selon une porte-parole de la Commission, qui a précisé qu’une nouvelle date de réunion serait fixée «sous peu», l’exécutif européen maintient son objectif de «trouver une solution qui bénéficie du soutien le plus large possible, qui assure un haut niveau de protection de la santé humaine et de l’environnement, en ligne avec la législation européenne et fondée sur les données scientifiques disponibles».

Pour mettre la pression sur la Commission, les eurodéputés ont voté mardi à une large majorité une résolution non contraignante demandant la disparition du glyphosate dans l’Union européenne d’ici à 2022, et demandé également que l’utilisation du glyphosate à des fins non professionnelles soit interdite dès le 15 décembre prochain.