ENTREPRISES & STRATÉGIES
TECHNOLOGIES

Bilan CES 2019

Le stand luxembourgeois sur un nuage



cover_ces_2.jpg

L’équipe luxembourgeoise très satisfaite de son CES 2019. (Photo: Luxfactory)

Tout juste de retour de Las Vegas, les 16 start-up luxembourgeoises présentes au CES 2019 de Las Vegas en reviennent avec des étincelles dans les yeux, fortes d’opportunités concrètes et d’une expérience humaine plus que positive...

Une forte attractivité

Déjà mercredi dernier, en plein bouillonnement des premiers jours, Elodie Trojanowski et Jérôme Grandidier confiaient que déjà bon nombre de start-up grand-ducales avaient réussi à séduire et établir des contacts concrets auprès de partenaires potentiels prestigieux.

Au lendemain de leur retour, l’équipe de Luxfactory réaffirme cette impression de succès: «Le bilan est tout à fait positif et les opportunités de collaboration ont continué à se créer non seulement sur le stand, mais aussi lors des différents événements auxquels nous avons participé.»

Figure de proue du stand luxembourgeois dès leur arrivée grâce à leur QTrobot et leur prix dans la catégorie «Tech for a better world», LuxAI se serait ainsi retrouvée en rupture de cartes de visite au bout du second jour sur place seulement...

Forte affluence sur le stand luxembourgeois (Photo: Luxfactory)

Forte affluence sur le stand luxembourgeois. (Photo: Luxfactory)

Des interactions vertueuses

La dynamique du CES 2019 a également été l’occasion pour le groupe luxembourgeois de se rapprocher de ses voisins wallons et du village francophone, au sein duquel Koosmik a d’ailleurs remporté un prix coup de cœur du jury.

Les événements sociaux tels que la remise au magicien star David Goldrake du tableau connecté réalisé par Art Design Painting ont quant à eux mis le point final à «une ambiance extraordinaire, qui conjuguait parfaitement des synergies professionnelles de grande qualité et un coté humain très positif et très joyeux», comme l’indique Jérôme Grandidier. 

Il va falloir suivre...

Le président de l’instance coordinatrice nous livre enfin les derniers contacts à suivre de près: le groupe M6 aurait ainsi montré un intérêt certain pour les solutions proposées par Crowdaa et Scrybto aurait consolidé son attractivité auprès de groupes de luxe comme LVMH, toujours plus désireux de permettre la meilleure authentification possible pour leurs produits haut de gamme.

Sans oublier l’équipe de MySardines qui a, semble-t-il, réussi à rassembler encore plus de promesses de don avant le lancement de leur cryptomonnaie franchement décalée... Quant à l’édition 2020 du CES, Luxfactory l’a d’ores et déjà dans le viseur: «Nous commençons déjà à la préparer et nous aimerions tabler sur une petite vingtaine de start-up. Il ne sert à rien de prévoir trop grand et le travail de sélection en amont nous semble toujours primordial. Nous espérons également réussir à monter une véritable délégation économique luxembourgeoise pour cette prochaine édition.»

L'équipe de MySardines à pied d’œuvre (Photo: Luxfactory)

MySardines à pied d’œuvre. (Photo: Luxfactory)