POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Élections régionales

Le SPD de Schulz encaisse une nouvelle défaite



Un scrutin régional ne fait pas une élection nationale. Mais les signaux négatifs s’accumulent pour le candidat au poste de chancelier. (Photo: Licence CC)

Un scrutin régional ne fait pas une élection nationale. Mais les signaux négatifs s’accumulent pour le candidat au poste de chancelier. (Photo: Licence CC)

Le parti du candidat à la chancellerie en Allemagne a perdu dimanche une élection régionale dans un de ses bastions, qui plus est le land le plus peuplé d’Allemagne: la Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Martin Schulz est-il en mauvaise posture à cinq mois des législatives allemandes? L’ancien président du Parlement européen et candidat au poste de chancelier a en tout cas – de même que son parti le SPD - reçu un mauvais signal des urnes ce dimanche.

On votait en effet en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. L’élection régionale a vu le parti (CDU) de l’actuelle chancelière Angela Merkel l’emporter avec, selon les premières estimations, environ 34% des voix (26,3% en 2012) . Une performance d’autant plus notable dans l’agenda politique allemand que ce land, qui est le plus peuplé du pays (18 millions d’habitants), était un bastion du SPD. C’est aussi dans cette région industrielle que M. Schulz est né et où il a dirigé la ville de Würselen entre 1987 et 1998.

Dimanche, les socialistes n’obtenaient guère plus de 31% des voix contre 39,1% aux régionales de 2012.

C’est donc un triplé pour le parti d’Angela Merkel qui venait de remporter le 7 mai l’élection régionale dans le land du Schleswig-Holstein (34% des voix contre 26% pour le SPD) et qui a aussi damé le pion au SPD le 26 mars dernier en Sarre.