ENTREPRISES & STRATÉGIES

Recherche d’un nouvel actionnaire

Le siège de Lufthansa reste vide chez Luxair



luxair2.jpg

La décision de Lufthansa intervient dans un contexte déjà compliqué pour Luxair. (Photo: paperJam/Archives)

Une semaine après l’annonce de la volonté de la compagnie allemande de quitter le capital de son homologue luxembourgeoise, la recherche d’un nouvel actionnaire est devenue obligatoire. Mais à ce jour, aucun candidat ne s’est manifesté.

Un mois après avoir perdu la gestion des boutiques du Findel et avant l’arrivée potentielle d’un nouveau prestataire de services pour les contrôles passagers à l'aéroport, Luxair doit gérer le départ annoncé de Lufthansa de son capital. Un dossier délicat évoqué jeudi en commission parlementaire, mais à huis clos. Car cette décision, annoncée au gouvernement fin juin par l'intermédiaire du ministre du Développement durable et des Infrastructures François Bausch (Déi Gréng), n’a pas été communiquée directement aux actionnaires, selon nos informations.

Contactée par Paperjam.lu, Lufthansa n’a pas souhaité commenter sa décision, réitérant juste son intention de «réorganiser son portefeuille d’actions». De son côté, RTL affirme que la Bil, qui possède, tout comme Lufthansa, 13% du capital de Luxair, aurait également l’intention de se séparer de ces actions. Une hypothèse que la banque, contactée par Paperjam.lu, indique «ne pas être à l'ordre du jour». Interrogé par nos confrères sur le départ d’un partenaire stratégique, le ministre Bausch n’a pas non plus souhaité faire de commentaire.

La situation devrait donc rester telle qu’elle jusqu’à la tenue d’une réunion des actionnaires. Aucune date n’a toutefois encore été arrêtée. Parmi les certitudes actuelles dans ce dossier, le fait que l’État ne pourra racheter les parts de la compagnie allemande. Étant d'ores et déjà l'actionnaire majoritaire, ce rachat le placerait dans une situation contraire aux règles édictées par Bruxelles. Reste désormais à chercher un nouveau partenaire, capable d’investir plusieurs millions d'euros, la valeur estimée des actions détenues par Lufthansa.