COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Les temps forts de la semaine écoulée

Le Premier ministre dégaine et le missile inquiète



bettel_sip_paperjam.jpg

Xavier Bettel à Bruxelles après le Conseil européen de juin. (Photo: SIP)

Le coup de gueule de Xavier Bettel et la mise en perspective d’éventuelles conséquences des sanctions européennes contre la Russie ont retenu l’attention des lecteurs ces derniers jours. Les questions de fiscalité internationale continuent d’intéresser… même en période de vacances.

Le médiagénique Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, continue de recueillir les suffrages des lecteurs. 2.160 d’entre eux ont ainsi pu constater que le chef du gouvernement avait très peu goûté que le Luxemburger Wort dévoile une nouvelle taxe et l’associe au financement des allocations familiales. «Je ne suis pas content», avait-il martelé au briefing du Conseil de gouvernement avec la presse, au cours duquel il s’était «frité» avec le journaliste du quotidien de l’Archevêché.

Conflit toujours, mais d’un tout autre genre. Il fait suite au crash du vol MH17 au-dessus de l’Ukraine, abattu par un missile dont il fait maintenant peu de doute qu’il ait été fabriqué en Russie. Cette semaine, dans une démarche procédurale qui lui est propre, l’Union européenne a réenclenché la machine à sanctionner. De nouvelles sanctions seront prononcées sous peu par les États sur base de propositions formulées par la Commission européenne ce jeudi. L’on sait déjà que les accès aux marchés de capitaux européens seront bloqués à certains Russes… les Américains ont déjà sanctionné les groupes d’armement d’origine russe. Si les Européens faisaient de même, cela ne serait pas sans conséquence pour le Luxembourg.

Jean-Claude Juncker, ami ou ennemi?

La nomination de Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission européenne en aura également. La question est aujourd’hui de savoir si ce qu’a annoncé l’ancien Premier ministre luxembourgeois en matière de fiscalité européenne sera réalisé. C’est ce que nous avons essayé de mettre en perspective dans l’éditorial made in paperjam.lu. 2.000 en savent dorénavant un peu plus à ce sujet.

Ce thème de la fiscalité internationale était aussi à l’affiche via l’OCDE, qui a publié cette semaine son standard pour l’échange automatique d’informations pour lequel le Luxembourg s’est engagé. L’organisation parapublique n’a pas épargné le Grand-Duché pour autant, puisqu’elle a rappelé que le pays était non conforme sur certains points clés.

Le cinquième article le plus consulté concerne les suites de la faillite de la banque islandaise Landsbanki au Luxembourg. Suite au camouflet subi par la liquidatrice Yvette Hamilius, les victimes exigent maintenant que des têtes tombent. Ambiance.

Enfin, sur Facebook, la crise luxembourgeoise du missile a été l'article le plus remarqué (2.200 vues), précédant de justesse le cinéma international à la sauce luxembourgeoise qui a attiré quelque 2.100 regards, à peu près comme la faillite de Thermolux (2.000).