COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Une carrière en cinq dates:

Le parcours de Mario Hirsch



Paperjam

Né en 1949, marié et père de quatre enfants, Mario Hirsch est depuis 1998 directeur, rédacteur en chef de l'hebdomadaire d'Lëtzebuerger Land. Il est également l'auteur d'une soixantaine d'articles de fond dans des revues académiques réputées et il a collaboré à une trentaine d'ouvrages de référence dans le domaine des sciences sociales et humaines.

1966-67: Séjour aux États-Unis

L'année dans une High School dans le Wisconsin m'a ouvert les yeux en me montrant à quel point la paisible société luxembourgeoise était poussive et rétrograde. C"était aussi l'année où les premiers cercueils étaient rapatriés du Vietnam, ce qui a accéléré ma prise de conscience politique.

1974: Ghost Writer de Gaston Thorn

à peine sorti de la Fondation Nationale des Sciences Politiques, Paris, je m'apprêtais à entamer une carrière universitaire quand tomba un appel téléphonique pressant de Gaston Thorn, Premier ministre fraîchement nommé, me proposant de rejoindre son cabinet. Flatté et attiré par la dynamique de la coalition de centre-gauche, je ne pouvais pas dire non, même si cela impliquait un abandon de mes ambitions académiques, mises en veilleuse, même si j'ai mené une vie parallèle jusqu'en 1984 en ralliant tous les vendredis Science Po Strasbourg comme maître de conférence.

1983: Bras droit de Clay T.Whitehead

Grâce à Pierre Werner, j'ai rejoint en automne 1983 Clay T.Whitehead, le concepteur de ce qui allait devenir le système de satellites Astra. Chargé des relations gouvernementales et publiques, je participais en première ligne à une aventure exaltante, qui jetait les jalons de ce qui allait devenir une des plus belles Success Stories. Évincé début 1985, ensemble avec mon patron, lors de la création de SES, je ne regrette rien. Sans ma fidélité bien au-delà du raisonnable, ce beau projet, qui vacillait après l'entrée des socialistes au gouvernement en 1984, aurait sans doute capoté. J"ai payé de ma personne plus que nécessaire, me voyant réduit au chômage pendant un an. à l'époque, il n'y avait plus guère qu'une poignée qui croyait en l'avenir du projet.

1986: Secrétaire parlementaire du DP

J"ai finalement sauté le pas, ce que j'aurais dû faire déjà en 1974, en acceptant la proposition de Colette Flesch de la seconder comme chef de l'opposition libérale. Période ingrate, car le DP s"installait durablement dans l'opposition. Une fois de plus, je suis devenu victime de mon sens de la fidélité quelque peu vieux jeu dans un milieu où l'opportunisme à tous crins règne en misant sur le mauvais cheval, Charles Goerens, éliminé de la présidence du DP en 1994. Mes jours étaient comptés et j'ai accompagné M. Goerens dans son exil strasbourgeois.

1997: Collaborateur de Miguel Angel Moratinos

Lors de la Présidence luxembourgeoise de l'UE du deuxième semestre 1997, j'ai accepté une mission diplomatique excitante comme agent de liaison avec l'envoyé spécial de l'UE pour le processus de paix au Moyen-Orient, Miguel Moratinos. C"était une leçon de choses quant aux possibilités et aux limites de la PESC, finalement assez désabusante. à la fin de mon mandat, j'ai rejoint mes fonctions actuelles à la tête du Land, qui avait besoin d'un sérieux recentrage.