POLITIQUE & INSTITUTIONS

Autofestival 2017

Le marché du véhicule neuf affiche son dynamisme



Si 91% des résidents connaissent l’Autofestival, seuls 24% pensent que c’est le meilleur moment pour acheter une voiture. (Photo: Maison Moderne Studio / archives)

Si 91% des résidents connaissent l’Autofestival, seuls 24% pensent que c’est le meilleur moment pour acheter une voiture. (Photo: Maison Moderne Studio / archives)

Selon un sondage réalisé pour l’Association des distributeurs automobiles luxembourgeois (Adal) et la Fédération des garagistes du Grand-Duché de Luxembourg (Fegarlux), 58% des résidents achètent une nouvelle voiture au moins tous les trois ans.

En amont de la 53e édition de l’Autofestival qui se prolonge encore jusqu’à ce lundi, l’Association des distributeurs automobiles luxembourgeois (Adal) et la Fédération des garagistes du Grand-Duché de Luxembourg (Fegarlux) avaient mandaté TNS Ilres et Apollo Strategists pour réaliser un sondage visant à mieux cerner les habitudes des résidents luxembourgeois dans l’achat d’une voiture et la manière dont ils fréquentent l’Autofestival.

Réalisé auprès d’un échantillon de 523 personnes en octobre dernier, celui-ci révèle notamment que 40% des résidents ont acheté leur dernière voiture au cours des deux dernières années, 18% entre il y a deux et trois ans et 42% il y a plus de trois ans.

Pour 77% de ces acheteurs, il s’agissait d’une voiture neuve contre 23% pour une voiture d’occasion.

Les acquéreurs de voitures neuves ont effectué leur achat le plus souvent au Luxembourg (91%), contre 4% en Belgique, 3% en Allemagne et 1% en France. Pour un peu plus de la moitié (53%), cet achat a été réalisé chez un concessionnaire, et à 47% auprès d’un garage.

Un achat par besoin

Le sondage qu’ont réalisé TNS Ilres et Apollo Strategists renseigne également sur les motivations de cet achat, qui étaient avant tout un besoin (66%) plutôt que des conditions promotionnelles (22%), sans raison particulière (17%) ou dans le cadre d’un contrat de leasing (2%).

Du côté du marché de l’occasion, les données diffèrent un peu puisque 76% des acquéreurs d’un véhicule d’occasion ont effectué leur achat au Luxembourg plutôt qu’à l’étranger, le plus souvent auprès d’un particulier (36%), plutôt que dans un garage (32%) ou chez un concessionnaire (18%).

Pour 58% des sondés, cet achat était d’abord lié à un besoin, contre 37% pour le fait d’avoir trouvé une bonne occasion ou 12% encore pour de bonnes conditions promotionnelles.

L’Autofestival davantage connu des nationaux

Concernant l’Autofestival, 91% des acheteurs de voitures neuves le connaissent, contre 87% des acheteurs de véhicules d’occasion avec, dans les deux cas, une meilleure connaissance de l’événement de la part des résidents luxembourgeois par rapport aux résidents étrangers.

Pour 51% des sondés, l’Autofestival est avant tout l’occasion de comparer les offres, les modèles et les prix, plutôt que le moment pour avoir les meilleures conditions (38%), ou celui de s’informer et de découvrir les meilleures technologies (35%). Et seuls 24% des personnes interrogées ont affirmé que l’Autofestival est le meilleur moment pour acheter une voiture.

L’autre formule

Si l’on visite surtout l’Autofestival de façon irrégulière (34%), plutôt qu’en cas de besoin d’une nouvelle voiture (30%) ou tous les ans (4%), 22% des sondés affirment ne jamais s’y rendre.

Mais un quart de ces derniers affirment qu’ils pourraient s’y rendre si l’Autofestival leur permettait de retrouver toutes les marques réunies en un seul et même endroit, une option qui n’est pas défendue ni par l’Adal ni par la Fegarlux, qui privilégient la formule actuelle d’une plus grande proximité entre l’acheteur et le vendeur.