PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS

Emission

Le Luxembourg a emprunté 750 millions d'euros



ministeredesfinances.jpg

Le ministère des Finances avait mandaté BCEE, BGL BNP Paribas, Bil et Société Générale. (Photo : Etienne Delorme / archives)

L'opération de maturité 15 ans est la première a être réalisée par l'intermédiare de LuxCSD, le dépositaire de titres tout juste agréé par la BCE. Le gouvernement dispose d'une capacité d'emprunt, fixée dans le budget, de 4,5 milliards d'euros pour 2013.

Il s'agit du premier emprunt obligataire de l'année pour le Luxembourg. Noté AAA (perspective stable) par Standard & Poor's et Aaa (perspective négative) par Moody's, le Grand-Duché a lancé ce mardi une émission à 15 ans de 750 millions d'euros.

Les titres, dont l'échéance est fixée au 19 mars 2028, portent un coupon de 2,25%.

Quatre banques avaient été mandatées pour mener à bien cette opération: BCEE, BGL BNP Paribas, Bil et Société Générale. En tout, 73 investisseurs de huit pays différents ont souscrit à l'emprunt. Les Luxembourgeois ont été les principaux acquéreurs (28%), devant les Allemands (25%), les Français (11%) et les Belges (8%).

Perception positive

Les titres ont essentiellement été souscrits par des banques (à 57%), devant les gestionnaires de fonds (27%) et les assureurs et fonds de pension (16%).

«Après avoir analysé la réaction du marché à la dégradation de l'Italie par l'agence Fitch vendredi 8 mars, le syndicat bancaire a estimé que la perception des investisseurs était positive. Il a donc recommandé au Grand-Duché du Luxembourg de lancer sa transaction», explique le gouvernement.

Cette opération est la toute première à être lancée par l'intermédiaire de LuxCSD, le dépositaire central de titres luxembourgeois, qui a reçu l'agrément de la BCE (Banque centrale européenne) la semaine dernière. Détenu à parts égales par Clearstream International et la BCL (Banque centrale du Luxembourg), LuxCSD a été créée pour se préparer à la mise en place de T2S (Target 2 Securities), le système de dénouement de titres de la BCE.

Il y a un an presque jour pour jour, le Luxembourg avait lancé un emprunt de 1 milliard d'euros à 10 ans, avec un coupon identique de 2,25%. Les mêmes banques avaient été désignées pour mener à bien l'opération.

Pas le dernier de 2013

Cet emprunt de 750 millions d'euros ne sera pas le dernier de l'année, dans un contexte où le montant de la dette augmente régulièrement et où des émissions précédentes viennent à échéance. L'endettement de l'administration publique (administration centrale et administrations locales) atteignait 7,366 milliards d'euros en 2012, soit 16,9% du PIB.

Pour 2013, une autorisation d’emprunts de 4,5 milliards d'euros est prévue au budget. «Comme un montant de 2 milliards est prévu pour financer le remboursement de l’emprunt obligataire contracté en 2008 dans le cadre de la restructuration du secteur bancaire, l’endettement net nouveau s’élèvera à 2,5 milliards d'euros en cas de recours à l'ensemble de cette autorisation», expliquait le projet de loi de budget.