POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

En 2016

Le Luxembourg dope l’emploi dans le Grand Est



frontaliers.jpeg

En matière d’emploi, le Grand Est – et principalement l’ancienne région Lorraine – est toujours très dépendant du Luxembourg. (Photo: Paperjam.lu / archives)

Quelque 12.000 résidents de la région Grand Est ont profité de nouveaux emplois créés l’an dernier, dont plus d’un tiers au Luxembourg.

Le Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) du Grand Est vient de publier son bulletin trimestriel consacré à la situation économique de la région au quatrième trimestre de 2016.

Ce coup de projecteur laisse apparaître un indicateur de conjoncture stable autour de 103 points au cours des trois derniers trimestres de 2016, mais toujours inférieur à un niveau de 108 points, enregistré avant la crise.

Si des secteurs comme le commerce extérieur – toujours dynamique – ou celui de la construction – en retrait – affichent des fortunes diverses, l’emploi a lui connu une nette reprise dans la région Grand Est, avec 7.546 nouveaux emplois créés dans les trois anciennes régions, dont 5.189 en Alsace, 1.939 en Lorraine et 418 en Champagne-Ardenne.

Toutefois, le Ceser Grand Est note que cette embellie n’a pour l’instant pas eu d’effet sur les chiffres du chômage, qui font état de 462.920 demandeurs d’emploi recensés à la fin 2016, en hausse de 1,0% sur un an.

Pour les départements proches du Luxembourg, la progression du chômage a atteint 1,4% au cours des 12 derniers mois, tant en Moselle qu’en Meurthe-et-Moselle, tandis qu’elle a reculé de 2,3% en Meuse.

Dès lors, toujours en matière d’emploi, le Ceser Grand Est ne peut que se réjouir de la conjoncture favorable qui prédomine dans les pays frontaliers du Grand Est qui ont permis – au terme du troisième trimestre de 2016 et en plus des quelque 7.500 nouveaux emplois créés à l’intérieur même de la région – d’en ajouter 5.300 supplémentaires, dont 4.239 au Luxembourg, en hausse de 3,6% sur un an.