POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Nouveau projet spatial

Le Luxembourg à la conquête des astéroïdes



capture_decran_2016-02-03_a_07.13.39.png

Dans un premier temps, les activités doivent se concentrer sur la recherche sur terre, avant l'exploitation dans l'espace, dans les prochaines décennies. (Photo: Licence CC / Flickr)

L’exploitation des ressources spatiales, en particulier des astéroïdes, fait l’objet d’une nouvelle initiative gouvernementale avec la participation de deux sociétés américaines, Planetary Resources et Deep Space Industries.

De la science-fiction à la réalité. Comme le révèle le Financial Times, le Luxembourg s’apprête à lancer une initiative pour tirer profit de l’exploitation minière des astéroïdes.

Une initiative qui doit être présentée officiellement aujourd’hui à 10 heures par le vice-Premier ministre et ministre de l’Économie Étienne Schneider lors d’une conférence de presse.

En collaboration avec des partenaires américains et européens, le Luxembourg entend ainsi être un acteur majeur dans la création d’une nouvelle industrie spatiale, dédiée à l’exploitation des astéroïdes.

Des informations confirmées par le ministère de l’Économie à Paperjam.lu.

Il s’agira tout d’abord pour le gouvernement luxembourgeois de fixer un cadre légal pour ces activités qui devront permettre de traiter des métaux et autres matériaux non présents sur terre, au départ des astéroïdes.

Je suis convaincu qu’il y a un grand potentiel scientifique et économique dans la vision du Luxembourg.

Jean-Jacques Dordain, ancien directeur de l’Agence spatiale européenne

Ce grand format du secteur s’est déclaré confiant au Financial Times. Il conseillera le gouvernement dans cette nouvelle aventure à laquelle deux entreprises américaines spatiales seront associées: Planetary Resources et Deep Space Industries. Cette dernière a établi l’an passé sa base européenne au Luxembourg.

Compétences locales, expérience trentenaire

Après 30 ans d’aventure spatiale au départ de SES et de sociétés qui ont, ensuite, élargi l’écosystème spatial, cette annonce marque le début d’un nouveau chapitre. L’initiative fait d’ailleurs l’objet d’un consensus local des acteurs concernés, d’après les informations de Paperjam.lu.

Luxinnovation et les responsables du Space Cluster sont en effet parties prenantes de cette initiative qu’ils saluent.

À court terme, l’ambition est de développer les activités de recherche des entreprises actives dans ce domaine, avant l’exploitation proprement dite dans l’espace dans un second temps. Dans les prochaines décennies.

Une vision à moyen et long termes qui nécessitera la mobilisation d’autres ressources comme les infrastructures ICT du pays. Le lien avec le futur «supercalculateur européen» qui est actuellement étudié à l’initiative du Luxembourg apparaît aussi évident sur base de cette nouvelle donne.