POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Législatives 2018

Le LSAP lance sa campagne autour de l’unité



lsap_zesummen.jpg

Après la présentation à la presse, le bus s’apprête à sillonner les routes du pays pour convaincre les électeurs. (Photo: Anthony Dehez)

Les socialistes ont présenté leur slogan de campagne «Zesummen!» mardi sur le site des friches industrielles d’Esch-Schifflange. Une manière de rappeler que le pays s’est construit grâce à l’ouverture des frontières… et des esprits.

Le «kick-off», selon le terme employé, a débuté par une attente pour les journalistes présents mardi sur le site des friches industrielles sidérurgiques d’Esch-Schifflange. Jusqu’à l’arrivée d’un bus flanqué des couleurs du LSAP et du slogan que le parti va décliner durant la campagne, «Zesummen!».

Ouverture des portes. Une partie des 60 candidats – des jeunes premiers aux ténors – rejoint l’estrade sur laquelle prennent la parole la tête de liste nationale, Étienne Schneider puis la tête de liste dans le Sud, Jean Asselborn.

Un endroit et un slogan qui ne doivent évidemment rien au hasard. Pour Étienne Schneider, le passé industriel et la volonté de rassemblement renvoient à l’histoire du pays et du parti qui réaffirme ses bases:

La langue n’a pas vocation à diviser, mais à intégrer.

Jean Asselborn, tête de liste du LSAP dans le Sud

Sujet porté par différents partis et formations en prélude à la campagne, l’identité luxembourgeoise et surtout la langue nationale ne doivent pas être utilisées pour diviser, prévient Jean Asselborn:

Alors que la campagne va véritablement battre son plein dès le 10 septembre, les jeunes et nouveaux candidats découvrent l’envers du décor, non sans le soutien des aînés, comme l’explique Aurore Rössler (31 ans), éducatrice et candidate dans l’Est:

Reste à affronter le retour du terrain sur les idées proposées.