POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Déclaration sur l’état de la Nation

Le gouvernement maintient le cap



discoursetatnation_gouvernementcap.jpg

L'amélioration des finances publiques est due à une hausse des recettes supérieure aux prévisions, a indiqué Xavier Bettel, confirmant le bilan effectué par Pierre Gramegna vendredi dernier. (Photo: Christophe Olinger)

Le Premier ministre estime que le gouvernement avance conformément à ses objectifs et que les réformes entamées commencent à porter leurs fruits. Lors de sa déclaration annuelle ce mardi après-midi à la Chambre des députés, il s'est contenté de résumer les principales orientations de la politique actuelle.

«Nous sommes sur la bonne voie»: tel un slogan, Xavier Bettel a répété cette phrase au début de son intervention, qui a duré une heure, soit moitié moins que son discours de l'année dernière.

Le Premier ministre a attribué l'amélioration de la situation budgétaire et de la dette publique à une hausse des recettes supérieure aux prévisions, mais aussi à la réduction des frais de fonctionnement que l'État a imposée suite au paquet de mesures décidé l'an dernier. En 2014, le solde budgétaire global affichait ainsi un excédent de 289 millions d'euros, tandis que le déficit de l'administration centrale diminuait de 120 millions pour s'établir à 502 millions d'euros.

Et d’insister sur l'importance des efforts entrepris dans le secteur de l'éducation, mentionnant au passage la construction d'une école publique européenne à Differdange et d'un lycée à Clervaux, lequel mettra l'accent sur les nouvelles technologies. Une nouvelle stratégie, «Digital for Education», prévoit en outre d'améliorer les compétences digitales des élèves. Le gouvernement travaille aussi sur un projet de loi devant renforcer l'autonomie des établissements scolaires. En matière d'enseignement supérieur, un soutien supplémentaire de 140 millions d'euros a été accordé à l'Université du Luxembourg pour ses frais d'équipement sur le nouveau site à Belval.

Sur le plan économique, le Premier ministre a souligné la volonté du gouvernement de favoriser l'économie circulaire, de développer le secteur touristique, de poursuivre le développement du secteur logistique et celui de la connectivité électronique. Un quatrième «plan PME» est en préparation, tandis que le projet de loi sur les sàrl simplifiées a été récemment déposé. Quant au tram, le projet se situe dans les délais, a indiqué M. Bettel. Les premiers véhicules devraient être mis sur rail en 2017 pour relier Luxexpo au pont Grande-Duchesse Charlotte. Le trajet complet de la Cloche d'Or jusqu'au Findel est prévu pour 2021.

Davantage de transparence

«L'affaire LuxLeaks a nui à l'image de notre pays», a déploré M. Bettel, qui a répété la volonté du gouvernement de travailler dans un cadre plus transparent et de supprimer les abus.

L'affaire LuxLeaks a nui à l'image de notre pays.

Xavier Bettel, Premier ministre

«L'objectif est de faire disparaître le Luxembourg des 'listes noires et grises'», a-t-il ajouté en se référant à l'échange d'informations en matière fiscale. Une stratégie de prévention a été élaborée par Luxembourg for Finance et une cellule interministérielle qui travaillent à présent en étroite concertation afin d'améliorer la communication et de défendre la réputation du pays.

70 ans après que le Grand-Duché a été libéré de l'emprise du régime nazi, le rapport Artuso sur le rôle de la commission administrative en 1940 «est un pas important» dans l'analyse du passé, mais ne constitue «pas une réponse définitive». La question des comptes dormants et celle de la spoliation des biens juifs devraient faire l'objet d'un autre rapport.

Toujours selon le Premier ministre, un «comité de la mémoire» devrait voir le jour cette année et rassembler l'ensemble des initiatives existantes. La création de l'Institut du temps présent est en vue: ses travaux de recherche seront menés dans le contexte de l'Université. Une exposition digitale sur la Première Guerre mondiale est envisagée. Enfin, un projet de loi sur la politique d'archives devrait voir le jour prochainement pour régler l'usage des documents officiels et traiter les questions de numérisation et de digitalisation.

Résultat contraignant

Évoquant les trois questions qui seront posées lors du référendum, Xavier Bettel a souligné que le gouvernement allait considérer le résultat du 7 juin comme contraignant pour la suite des travaux relatifs à la réforme constitutionnelle.

Dans le cadre de la participation des jeunes au processus électoral, il a aussi lancé l'idée de créer un centre pour l'éducation politique. Le gouvernement compte encore déposer un projet de loi qui encouragera la parité hommes-femmes sur les listes électorales. D'autres projets de loi qui s'annoncent concernent la réutilisation des données publiques et la réforme du Service information et presse (SIP). 

Évoquant la liste des priorités de la présidence luxembourgeoise de l'Union européenne à partir du 1er juillet, M. Bettel a insisté que le gouvernement n'allait pas négliger les dossiers nationaux pour autant, citant en particulier la réforme du congé parental, les efforts en matière de logement à prix abordable, la lutte contre le chômage, la réforme de l'assurance dépendance, la préparation d'un projet de loi sur la protection de la nature et la création d'une «banque du climat».