ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Un quartier général pour ERG

Le géant kazakh recrute à Luxembourg



Les annonces de recrutement renvoient vers une rue du quartier gare à Luxembourg. (Photo: DR)

Les annonces de recrutement renvoient vers une rue du quartier gare à Luxembourg. (Photo: DR)

Eurasian Resources Group (ERG), une multinationale financière et industrielle devenue luxembourgeoise depuis peu, cherche quelques hauts profils pour se construire un staff de gestion globale.

«ERG a récemment ouvert son quartier général global à Luxembourg et cherche à recruter des professionnels à haut profil pour son siège.» C’est, en substance, le message qui est apparu (en anglais) depuis peu sur certains sites de recrutement luxembourgeois.

ERG, c’est Eurasian Resources Group, une structure luxembourgeoise qui avait repris, en décembre 2013 (quelques semaines après sa création, actée en juillet 2013), ENRC – un des plus gros groupes miniers au monde d’origine kazakhe, jusque-là basé au Royaume-Uni. Derrière l’opération, se retrouvait un consortium, piloté par quelques grosses fortunes bien connues: Patokh Chodiev, Alexander Machkevitch et Alijan Ibragimov, parfois appelés par ceux qui se sont penchés sur ces hommes d’affaires un peu sulfureux, le «trio kazakh».

Discrètement, la structure financière du géant industriel, notamment détenteur de fortunes venant des sous-sols riches d’Afrique, d’Asie ou d’Europe orientale, se met en place depuis. Et le recrutement qui est en cours montre des signes de substance, sans doute bienvenue.

Trois postes à responsabilités

ERG avait annoncé, à la mi-janvier 2014, avoir nommé Benedikt Sobotka en tant que CEO et Paul Waller comme chief financial officer (CFO) du groupe. Tous les deux avaient auparavant exercé des fonctions similaires au sein de ENRC, le groupe jadis coté à Londres, avant d’être poussé vers la sortie par quelques soucis administratifs, judiciaires ou fiscaux.

Les deux hommes ont été officiellement nommés en qualité de délégués à la gestion journalière et ce, pour une durée indéterminée, d’ERG, domicilié avenue Marie-Thérèse.

Pour constituer le staff de ses «global headquarters», ERG cible dans l’immédiat trois postes à responsabilités: un «international tax – senior manager», un «corporate lawyer» et un «HR senior manager».

Ingénierie financière et développement

Le niveau de compétences et d’expérience demandé ne laisse guère de doute sur la qualité des profils souhaités et sur les piliers que le groupe d’origine kazakhe entend privilégier pour sa direction globale, depuis le Grand-Duché. L’ingénierie financière y tient une part de premier plan pour l’entité globale, qui consoliderait ses comptes au Luxembourg et y centraliserait sa gestion de trésorerie et sa comptabilité internationale, en liaison directe avec le Group CFO. La logique implique une veille concurrentielle et un respect de compliance, qui nécessite un juriste de haut vol dans l’équipe. Une équipe appelée à s’agrandir, si l’on s’en réfère à l’embauche d’un manager en ressources humaines…

Pour l’heure, les annonces de recrutement renvoient non pas au siège officiel du groupe, mais à une adresse, rue Sainte-Zithe, à deux pas de la gare (où se trouve aussi la succursale luxembourgeoise d’un groupe de droit britannique qui s’occupe de gérer investissement, financement et domiciliation d’activités).

Contacté à cet endroit, ERG n’a pas souhaité apporter de commentaires sur son développement en cours au Grand-Duché.