POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Réorganisation au Findel

Le directeur de l’Ana s’envole vers d’autres cieux



jsanturbano-012.jpg

John Santurbano, directeur de l’Ana depuis octobre 2015, prendra la tête du Muac à Maastricht à partir du 1er octobre prochain. (Photo: Sébastien Goossens)

À peine le conflit éteint entre le personnel de l’Administration de la navigation aérienne (Ana) et le MDDI, les fonctionnaires viennent d’apprendre que John Santurbano quittait ses fonctions pour rejoindre le Muac, instance de supervision aérienne d’une partie de l’Europe.

2017 aura été comme 2016 pour l’Ana, à savoir pleine de rebondissements. Alors qu’un compromis a été trouvé dans le conflit qui opposait depuis près d’un an les fonctionnaires de l’Ana et leur ministère de tutelle sur la répartition des rôles avec Lux-Airport, l’administration s’apprête à connaître un nouveau bouleversement avec le départ de son directeur.

Selon les informations de Paperjam, John Santurbano quittera au 1er octobre ses fonctions au Findel pour rejoindre Maastricht afin de prendre la tête du Muac, le Maastricht Upper Area Control Centre, en charge de la gestion du trafic aérien d’une zone de 260.000km2, répartie entre le nord-ouest de l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg. Placée sous l’autorité d’Eurocontrol et composée de 660 salariés de 29 nationalités, l’instance a géré 1,7 million de vols en 2016, soit l’équivalent de 4.863 vols quotidiens. À titre de comparaison, le Findel gère 80.000 vols par an.

Achoppements sur le nouvel organigramme

Annoncé officiellement la semaine dernière, lors de la visite de François Bausch (Déi Gréng), ministre du Développement durable et des Infrastructures, le départ aboutira donc à la mise en place d’une nouvelle organisation. Claudio Clori, actuel directeur adjoint de l’Ana, doit prendre le titre de directeur faisant fonction. Le reste du nouvel organigramme, dont un premier jet élaboré par des fonctionnaires du MDDI et tombé entre les mains des syndicats a été au centre de vifs échanges lors de la venue du ministre, doit encore être affiné.

Puisque, selon plusieurs sources syndicales, le document actuel serait «un retour en arrière de 10 ans par rapport à ce qui existe actuellement» et «ne prend pas en compte les développements futurs de l’aéroport». Une réunion au ministère du Développement durable et des Infrastructures avec les organisations représentatives au sein de l’Ana est d’ores et déjà programmée pour le 17 octobre prochain.

John Santurbano, qui occupe officiellement le poste de directeur de l’Ana depuis octobre 2015 après en avoir été directeur faisant fonction depuis janvier 2013 et le départ d’Ender Ulcun, aura passé, au total, plus de 25 ans au sein de cette administration. Météorologue de formation entré en 1990 à l’Ana, il aura tour à tour occupé les fonctions de chef de service en 2009, puis chef de Météolux en 2011. Entre 2006 et 2012, il aura également été le président de la représentation du personnel (RPAA). Ce départ doit être validé officiellement mercredi, au cours du prochain conseil de gouvernement.