POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Sondages

Le CSV, le CSV, et encore le CSV



Le CSV reste le grand gagnant du sondage Politmonitor-Sonndesfro. Après l’Est, le Nord et le Centre, c’est au tour du Sud de donner le CSV gagnant dans le dernier numéro de la série, publié ce jeudi. Sur les derniers mois, la tendance est stable.

Le résultat du sondage TNS Ilres pour RTL et le Luxemburger Wort concernant la circonscription du Sud confirme le résultat de janvier. Exprimé en pourcentage et en mandats de députés, il est quasiment identique.

Comparé aux élections de 2013, le résultat représente en revanche un gain de deux mandats de députés pour les chrétiens-sociaux et un pour Déi Lénk. À en croire les 1.489 électeurs interrogés dans le Sud, le LSAP perdrait deux de ses sept mandats, tandis que le DP en perdrait un de ses trois. Déi Gréng et l’ADR garderaient leurs deux mandats.

La nouvelle constellation dans le Sud serait: 10 mandats pour le CSV (+2), 5 pour le LSAP (-2), 2 pour le DP (-1), 2 pour Déi Gréng (=), 2 pour l’ADR (=) et 2 pour Déi Lénk (+1).

Presque majorité du CSV

Comme dans le Sud, les résultats des quatre circonscriptions réunies indiquent que les partis gouvernementaux auraient réussi, au cours des derniers mois, à plus ou moins stabliser la tendance négative dans les sondages.

Maigre consolation néanmoins pour les DP, LSAP et Déi Gréng, car avec 25 mandats de députés sur 60 au total dans les sondages actuels, ils ne pourraient plus former de gouvernement. Une perte de quatre sièges sur 13 pour les libéraux, et une perte de 3 mandats sur 13 pour les socialistes. Seuls Déi Gréng préservent leurs six mandats.

Le CSV, en revanche, obtiendrait une presque majorité de 29 mandats, et pourrait théoriquement former un gouvernement avec n’importe quel autre parti qui aurait obtenu plus d’un siège. Si le sondage donne une indication de la tendance, il faut rappeller qu’il ne tient pas compte du panachage, donc du vote individuel.