POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Bonne nouvelle

Le chômage en baisse dans la zone euro



shutterstock_1275836452.jpg

Plus de 16 millions d’Européens cherchent un emploi. (Photo: Shutterstock)

Au Luxembourg, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières était de 5% en novembre dernier. C’est la Grèce qui ferme le classement, avec un chômage qui frappe 18,6% de la population active.

En novembre 2018, le taux de chômage dans la zone euro (19 pays) était de 7,9%, selon Eurostat, direction statistique de la Commission européenne. En baisse par rapport à octobre (8%), mais aussi novembre 2017 (8,7%).

Il s’agit là du plus faible taux enregistré depuis octobre 2008. Au niveau de l’Union européenne (28 pays), le taux de chômage s’est établi à 6,7% en novembre 2018, stable par rapport à octobre dernier et en nette baisse en comparaison à novembre 2017 (7,3%). C’est là tout simplement le meilleur taux depuis janvier 2000.

Selon Eurostat, en novembre 2018, un peu moins de 16,5 millions de personnes étaient au chômage dans l’Union européenne, dont 13,04 millions dans la zone euro. 

1,9% en Tchéquie

Parmi les États membres, les taux de chômage les plus faibles en novembre 2018 ont été enregistrés en Tchéquie (1,9%), Allemagne (3,3%) et aux Pays-Bas (3,5%). Le Luxembourg affichait un taux de 5%, selon Eurostat, le classant parmi les bons élèves européens. Les pays les moins performants sont la Grèce (18,6%) et l’Espagne (14,7%). On notera que, sur un an, le chômage a baissé dans tous les États membres sauf en Estonie, où il est resté stable. Comparativement, le taux de chômage aux États-Unis s’est établi à 3,7% en novembre dernier.

On notera encore que le chômage des jeunes de moins de 25 ans est aussi en baisse, mais toujours à un taux de 15,2% au sein de l’Union, et de 16,9% dans la zone euro. En Grèce, en Espagne et en Italie, le taux dépasse les 30%.