POLITIQUE & INSTITUTIONS

Il aura lieu du 28 janvier au 6 février

L’Autofestival 2017, entre pérennité et changement



En marge de la présentation du 53e Autofestival, Ed Goedert (Adal), le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, et Philippe Mersch (Fégarlux) ont débattu de l’avenir de la mobilité. (Photo: Maison Moderne)

En marge de la présentation du 53e Autofestival, Ed Goedert (Adal), le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, et Philippe Mersch (Fégarlux) ont débattu de l’avenir de la mobilité. (Photo: Maison Moderne)

Si la formule de l’Autofestival n’a pas été modifiée cette année, la communication de ses deux co-organisateurs – l’Adal et la Fégarlux – a quant à elle été revue, notamment via un nouveau site internet appelé à devenir le site de référence du secteur.

L’Association des distributeurs automobiles luxembourgeois (Adal) et la Fédération des garagistes du Grand-Duché de Luxembourg (Fégarlux) ont officiellement lancé ce lundi soir l’édition 2017 de l’Autofestival, qui se déroulera cette année du 28 janvier au 6 février.

Événement incontournable pour tout le secteur automobile luxembourgeois, cette nouvelle édition, la 53e du genre, verra cette année la participation de 91 garages représentant 57 marques, qui proposeront au public un total de 122 nouveaux modèles.

Après une année 2016 marquée par l’immatriculation de plus de 50.561 voitures neuves, un résultat qui n’avait plus été atteint depuis la crise de la fin 2008, ce 53e Autofestival devrait donner la tendance de cette nouvelle année et indiquer si la reprise est véritablement au rendez-vous pour le secteur.

C’est en tout cas le souhait qu’ont formulé Ed Goedert, le président de l’Adal, et Philippe Mersch, celui de la Fégarlux, selon lesquels, si la formule de l’Autofestival est toujours appréciée par ses nombreux clients, elle sera accompagnée cette année de l’une ou l’autre adaptation.

Un nouveau site de référence

Sur base d’une analyse réalisée en interne par les deux fédérations et d’une étude menée par TNS Ilres l’automne dernier, une nouvelle stratégie de communication a été définie.

À l’heure où les PME doivent investir dans la digitalisation, cette évolution dans la communication du secteur passe par la refonte et la relance du site myauto.lu, dont une rubrique est consacrée à ce nouvel Autofestival, en attendant d’autres développements qui en feront cette année encore le site de référence du secteur avec, déjà en place également, les offres d’emploi que celui-ci propose.

Appelé à débattre avec les deux présidents de l’évolution de la mobilité et de la place de la voiture dans celle-ci, le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, en a lui profité pour rappeler les conséquences de la réforme fiscale sur celle-ci, à savoir un abattement «mobilité durable» de 5.000 euros pour les véhicules particuliers 100% électriques – et de 300 euros pour les vélos et les vélos à assistance électrique – ainsi qu’un avantage en nature dorénavant plus favorable pour les voitures et les vélos plus écoresponsables.