POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Aha vs Fir de Choix

Laurent Schley acquitté par la justice



actu_-_laurent_schley_-_aha01_ld.jpg

Le tribunal correctionnel de Luxembourg a estimé que les propos tenus par l'AHA relevaient de la liberté d'expression et a relaxé son président, Laurent Schley. (Photo: Luc Deflorenne/archives)

Le président de l’Association des athées, humanistes et agnostiques (AHA) a été relaxé jeudi par le tribunal correctionnel de Luxembourg suite à la plainte déposée par l’association Fir de Choix pour diffamation. Le procureur avait requis deux mois de prison avec sursis.

Laurent Schley risquait une peine de deux mois de prison avec sursis; il a finalement été acquitté jeudi par le tribunal correctionnel de Luxembourg. Les trois plaignants de l’association Fir de Choix, qui avaient porté plainte pour diffamation, ont, eux, été condamnés à payer 750 euros comme compensation des frais de justice. Les juges ont donc rejeté les arguments des plaignants qui réclamaient, outre une condamnation, 10.000 euros chacun pour atteinte à leur réputation et 2.500 euros de frais de procédure.

L’affaire, qui s’est achevée ce jeudi, prend ses racines dans l’opposition entre l’AHA et Fir de Choix quant à l’introduction d’un cours d’éducation aux valeurs, en remplacement du cours de religion dans les établissements scolaires. À l’automne 2015, un an après avoir recueilli 26.000 signatures via une pétition, l’association avait appelé ses soutiens à télécharger une carte postale sur le net pour l’envoyer au ministère de l’Éducation nationale, Claude Meisch (DP), en signe de mécontentement. En décembre 2015, l’AHA avait remis une broyeuse de documents au ministre, au cours d’une entrevue.

La photo de la rencontre, postée sur Facebook, était accompagnée d’un commentaire indiquant que Claude Meisch pouvait désormais «répondre facilement et simplement au courrier permanent des fanatiques religieux». Des propos officiellement considérés par la justice luxembourgeoise comme relevant de la liberté d’expression.