PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS

Banques

L’achat de la BIL finalisé



La nouvelle a été officialisée en début d’après-midi au siège de la banque, au 69 route d’Esch (Photo : Charles Caratini / archives)

La nouvelle a été officialisée en début d’après-midi au siège de la banque, au 69 route d’Esch (Photo : Charles Caratini / archives)

Après sa recapitalisation par Dexia pour 204 millions d'euros et les accords réglementaires, la banque luxembourgeoise passe entre les mains des Qataris de Precision Capital pour 90 % des parts et de l’État luxembourgeois, pour 10 %. Precision Capital exclut une fusion avec KBL, qu'elle détient également. Le conseil d'administration est remanié.

La nouvelle a été officialisée en début d’après-midi au siège de la banque, au 69 route d’Esch. La vente de la BIL (Banque Internationale à Luxembourg) est désormais bouclée. Le capital de l’établissement luxembourgeois passe donc entre les mains de Precision Capital, holding luxembourgeoise détenue par le Qatar, pour 90 % du capital, et l’État luxembourgeois, pour les 10 % restant.

«La BIL, qui est une banque d'une importance systémique pour l'économie luxembourgeoise, est désormais plus solidement positionnée pour l'avenir», a déclaré Luc Frieden. Le point presse a en effet eu lieu en présence du ministre des Finances luxembourgeois, de François Pauly, administrateur délégué de la BIL, de Frank Wagener, président du conseil d'administration, et de George Nasra, CEO de Precision Capital.

Expansion stratégique

Le 1er août dernier, ce Libanais avait quitté ses fonctions de managing director de International Bank of Qatar (IBQ) pour devenir CEO de Precision Capital et mener à bien ces opérations.

« Nous sommes persuadés que la BIL contribuera activement au développement du secteur financier et réussira à générer de nouveaux revenus à travers une croissance organique et une expansion stratégique dans des marchés cibles», a t-il déclaré, en excluant, en réponse à une question, toute idée de fusion avec KBL, dont Precision Capital a acquis 100 % du capital.

François Pauly a également mis en avant les opportunités commerciales qui s'offrent à l'établissement. Le CEO a précisé que la banque était désormais dotée de 1 milliard d'euros de fonds propres pour un total bilantaire de 20 milliards d'euros. «Nous avons des fonds propres de 9 % sous Bâle III et de 15 % sous Bâle II ( la précédente version des normes de solvabilité)»

Les accords de cession du 5 avril 2012 prévoyaient également que la banque soit recapitalisée, avant sa cession. C’est désormais chose faite. Le 2 octobre, la banque Dexia avait procédé à une augmentation de capital de BIL pour 204 millions d'euros. « Un ajustement éventuel sera réalisé par la suite, sur la base des comptes de clôture audités au 30 septembre», précise toutefois l'ancienne maison mère franco-belge.

Dès vendredi dernier, Dexia avait annoncé que la finalisation de la vente de la banque aurait lieu rapidement.

730 millions d'euros

« Toutes les autorisations réglementaires ont été obtenues, dont l'accord de la Commission européenne », avait indiqué Dexia dans un communiqué.

Les actionnaires minoritaires avaient jugé que le prix de vente de 730 millions d’euros n’était pas conforme à la valeur de marché. Mais, Bruxelles avait finalement validé l’opération. «Il n'y a pas eu d'autres candidats concrets dans les délais au rachat de la BIL», a affirmé Luc Frieden ce vendredi, alors que la presse a fait état de plusieurs autres offres.

Le portefeuille de titres hérités de la crise financière ("legacy assets") a été transféré à Dexia Crédit Local tandis que les participations de BIL dans des filiales exclues de la cession ont été reprises par le groupe Dexia ou vendues (dont les 50 % de RBC Dexia cédés à Royal Bank of Canada).

Cette opération s'inscrit dans le cadre du plan de cessions de Dexia annoncé en octobre 2011. C’est la fin d’un feuilleton à multiples rebondissements, commencé avec la crise de 2008 et le sauvetage public de la banque.

Nouveau conseil

A nouvel actionnariat, nouveau conseil d'administration. Voici sa composition :

Frank Wagener, Président
George Nasra, Vice-Président
François Pauly, administrateur délégué
Robert Glaesener
Sarah Khabirpour (Gouvernement)
Jacques Lanners
François Moes
Etienne Reuter (Gouvernement)
Jacquot Schwertzer

et les 4 représentants du personnel de la BIL:

Fernand Fischer
Serge Schimoff
Donny Wagner
Fernand Welschbillig

.