PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS

Résultat annuel 2015

La Spuerkeess dégage un bénéfice net de 230 millions



bcee_liberty8325.jpg

L'échafaudage a déjà disparu mais les travaux de rénovation du bâtiment Arbed s'achèveront à la fin du premier semestre 2016. Le bâtiment va accueillir les services commerciaux de la BCEE. (Photo: Maison moderne / archives)

La banque publique annonce un bénéfice net au 31 décembre 2015 de 229,8 millions d’euros, en hausse de 5,2% par rapport à 2014. Ses dépôts clients ont grimpé de 7,4%.

La Banque et caisse d’épargne de l’État dévoile une nouvelle fois son résultat annuel par communiqué de presse, dans la continuité d’une tradition «autiste», instaurée par son ex-dirigeant Jean-Claude Finck, parti à la retraite en février en laissant le poste de directeur général vacant. La relève sera en principe assurée par Françoise Thoma, dont le nom a été soumis par le ministre des Finances à la Banque centrale européenne pour validation, la Spuerkeess étant une des banques systémiques du Grand-Duché.

Les chiffres sont au vert pour la banque publique, qui a dégagé un bénéfice net de 229,8 millions d’euros en 2015, contre 218,5 millions un an plus tôt. Le produit net bancaire progresse moins bien (0,7%) à 602,7 millions d’euros. La marge nette d’intérêts s’affiche en hausse de 1% et le résultat sur commission progresse de 3,7% (les montants n’ont pas été communiqués), hausse que la banque explique par le «bon développement des activités bancaires classiques de la clientèle non bancaire dans le domaine des crédits et des activités d’administration et de gestion des organismes de placement collectifs».

Dépôts clients à 27 milliards

La BCEE a pu aussi tirer son épingle du jeu grâce aux dividendes de certaines de ses participations dans des «entreprises liées». Les revenus de valeurs mobilières à revenu variable progressent ainsi de 14,9%.  

L’encours des prêts à la clientèle augmente de 5% à 19,224 milliards d’euros. Les dépôts clients pointent en hausse de 7,4% à 26,982 milliards d’euros et se justifient par deux facteurs: hausse des dépôts des clients privés et du secteur public.

La somme du bilan passe de 41,156 milliards d’euros en 2014 à 42,797 milliards un an plus tard.

Les émissions de titres chutent de 7,7% à 5,791 milliards.

Les frais généraux progressent de 3,9% à 297,1 millions d’euros.

La banque a recruté 73 personnes en 2015, contre 52 un an plus tôt.

Dans le communiqué de presse, la Spuerkeess rappelle son investissement dans Enovos International, le holding du groupe énergétique. «Cette prise de participation s’inscrit dans la droite lignée des prises de participation historiques par la BCEE auprès d’autres acteurs économiques luxembourgeois», signale l’établissement.

Les travaux de rénovation de l’ancien bâtiment de l’Arbed, racheté à ArcelorMittal en janvier 2015, devraient se poursuivre jusqu’à la fin juin 2016. Le bâtiment va accueillir les services commerciaux de la BCEE.