ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Mobilité transfrontalière

La SNCB se dote de nouveaux horaires



18949071_10158774942725057_1108879782_o.jpg

Les travaux sur la ligne 162 entraîneront des modifications d’horaires pour les trains entre Luxembourg et Bruxelles. (Photo: DR)

La SNCB a présenté sa nouvelle offre de transport, approuvée par le conseil des ministres. Si elle annonce un renforcement «significatif» de l’offre de trains, principalement pour les grandes villes et durant les week-ends, les voyageurs de la province de Luxembourg pourraient bien être déçus, selon Écolo.

La nouvelle offre de transport 2017-2020, adoptée vendredi par le conseil des ministres, sera lancée à partir de décembre 2017. La société de transport belge annonce un élargissement de l’offre de l’ordre de 5,1%, ainsi qu’un temps de trajet réduit «si possible».

Les voyageurs peuvent d’ores et déjà consulter les nouveaux horaires via le planificateur provisoire en ligne. En province de Luxembourg, les Verts ont fait le test: «Nous avons constaté la suppression des IC directs (de pointe) entre Luxembourg-ville et Bruxelles», s’indigne la sénatrice Écolo, Cécile Thibaut, dans un communiqué. «Ce sont cinq trains directs qui demain ne circuleront plus, ils sont tout simplement supprimés du nouvel horaire!»

Ainsi, la sénatrice note sur la ligne 162 les IC 4629 et 4631 de 7h13 et 9h13 à Arlon vers Bruxelles et l’IC 4606 de 6h25, 4614 de 14h34 et 4618 de 18h34 de Bruxelles vers Luxembourg. Selon Écolo, ce sont des trains «fort prisés par les voyageurs qui travaillent à Bruxelles». 

Selon la société de transport, l’axe Bruxelles-Luxembourg «est un axe stratégique et structurant du territoire wallon», mais l’amélioration de l’offre de transport, qui représente actuellement un IC par heure, est dépendante des travaux d’infrastructure prévus jusqu’en 2021 et du manque de matériel adapté. Contacté par Paperjam.lu, le porte-parole de la SNCB, Thierry Ney, nuance toutefois les propos de la sénatrice Écolo. En effet, à partir de décembre 2017, «indépendamment du plan de transport de la SNCB, Infrabel réalise des travaux d’infrastructure et modifie les voies uniques sur la ligne 162, ce qui engendre des modifications d’horaires et des impossibilités de maintenir l’ensemble de l’offre.» Ainsi, les horaires relevés par Cécile Thibaut sont maintenus et/ou décalés.

  • L’IC 4629 est maintenu mais partira de Rochefort-Jemelle, pour rejoindre Bruxelles-Midi. Le départ de Luxembourg reprendra en décembre 2019;
  • L’IC 4631 de 8h50 à Luxembourg est avancé d’une heure;
  • L’IC 4606 de 7h20 à Namur est avancé d’une heure;
  • L’IC 4614 de 14h09 à Bruxelles-Midi est avancé d’une heure;
  • L’IC 4618 de 18h09 est limité à Rochefort-Jemelle mais rejoindra Luxembourg en décembre 2019.

Davantage de confort

Le plan de transport de la SNCB annonce par ailleurs qu’en province de Luxembourg, les voyageurs bénéficieront d’une réduction de certains temps de parcours allant jusqu’à -4% entre Bruxelles et Arlon. Pour les frontaliers, le temps de parcours sera quant à lui augmenté de deux minutes pour les trains directs Luxembourg-Arlon et de quatre minutes pour les omnibus. 

Par ailleurs, à l’horizon 2021 et pour la première fois dans des gares belges, Libramont et Arlon bénéficieront de plateformes élévatrices à destination des personnes à mobilité réduite, afin de se rendre sur les différents quais. L’offre de parkings, qui représente actuellement 2.422 places pour voitures et 279 emplacements vélos, sera également revue à la hausse à l’horizon 2020 avec la création d’un P+R à Viville.