ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Gaming

La russe Innova rejoint le Luxembourg



innova.jpg

Grâce à des infrastructures compétitives et à une exonération fiscale, le Luxembourg parvient à attirer de nombreuses sociétés de gaming. Big Fish Games, OnLive, Kabam, ou encore Nexon ont déjà rejoint le Grand-Duché.

Une nouvelle société de gaming s'installe au Luxembourg. Il s'agit de la russe Innova, dont les amateurs connaissent certains jeux en ligne comme Lineage II Goddess of Destruction (lancé ce mercredi en Europe), Aion ou Atlantica Online.

Le ministre de l'Économie et du Commerce extérieur, Jeannot Krecké, et le ministre des Communications et des Médias, François Biltgen, l'ont annoncé officiellement ce mercredi après-midi en conférence de presse.

Le nom de la société d'édition avait été dévoilé par le Wort. Innova emploie 200 salariés en Russie. Elle veut faire du Grand-Duché sa centrale européenne.

«Innova, en partenariat avec le développeur sud-coréen NCsoft, un des développeurs de renom de jeux en ligne en Corée du Sud, vise à façonner le marché des jeux en ligne à l'avenir en Europe», indique le gouvernement.

Plusieurs sociétés de gaming se sont déjà laissées séduire par le Luxembourg, comme les américaines Big Fish Games, OnLive ou Kabam, ou encore la sud-coréenne Nexon.

Exonération sur les droits d'auteur

Le Luxembourg fait valoir plusieurs arguments pour séduire ces entreprises innovantes d'édition ou de conception. Si le pays met en avant la qualité de ces infrastructures informatiques, le cadre fiscal pèse également très lourd dans la balance.

Depuis la loi du 21 décembre 2007, les entreprises luxembourgeoises bénéficient d'une exonération à 80 % de leurs revenus de propriété intellectuelle. Le texte accorde la même exonération sur leurs droits d'auteurs aux fabricants de logiciels, comme les jeux vidéo.

Il leur donc reste une imposition de 28,8 % sur les 20 % restant, soit 5,76 %.

Le ministre Jeannot Krecké a précisé en conférence de presse que «si la diversification géographique de notre promotion était longtemps axée sur les États-Unis, les efforts de promotion des TIC dans d’autres pays commencent désormais à avoir des retombées positives notamment en Russie et en Corée du Sud».

Ce lundi, le gouvernement a également annoncé que Netlix, une société américaine de video en ligne, installait son QG européen au Luxembourg.