POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Présentée en commission du travail

La réforme de l’ITM se précise



itm.jpg

L'ITM doit veiller à la protection et à la sécurité des salariés, notamment sur les chantiers. Mais les moyens font aujourd'hui défaut. (Photo: ITM)

La commission du travail de la Chambre des députés aura droit en primeur, ce 25 mars, à la présentation du contenu de la réforme de l’Inspection du travail et des mines (ITM) que feront devant elle le ministre du Travail, Nicolas Schmit, et le directeur faisant fonction de l’ITM, Marco Boly.

Le ministre Nicolas Schmit a assisté ce mardi à une réunion de la commission du travail de la Chambre des députés pour évoquer – outre l’accord signé entre le gouvernement et l’Union des entreprises luxembourgeoises UEL – la réforme de l’Inspection du travail et des mines.

Cette administration, chargée notamment de veiller à l’application des lois sur les conditions de travail et la protection des salariés, est malade. Depuis 2002, différents audits – qui, selon Nicolas Schmit, ne lui avaient pas toujours été communiqués – ont mis en lumière de profonds dysfonctionnements.

Le dernier audit en date, dont les résultats ont été transmis au ministère du Travail il y a quelques jours, a été réalisé sur base d’un questionnaire auquel ont répondu près de la moitié des employés de l’ITM qui, invités à nommer ces dysfonctionnements, ont évoqué «un manque de coordination», «un manque de hiérarchie» et «une attribution floue des tâches».

Une insatisfaction partagée

Nicolas Schmit a indiqué aux membres de la commission du travail que cette insatisfaction quant à la désorganisation de l’ITM n‘était pas le seul propre de ses employés, mais également des partenaires sociaux et des entreprises. D’où la nécessité de revoir le fonctionnement de l’ITM de fond en comble, une mission qui a été confiée en décembre à Marco Boly, directeur faisant fonction de l’ITM.

Celui-ci présentera, accompagné de Nicolas Schmit, les premières grandes lignes de cette réforme ce 25 mars devant la commission du travail.