ENTREPRISES & STRATÉGIES
ARTISANAT

Commerce

La pâtisserie Cathy Goedert fermera à la fin du mois



10549223_580243768748819_559945042235602292_o_1.jpg

Cathy Goedert était installée au 8, rue Chimay depuis l’été 2014. (Photo: Facebook / Cathy Goedert)

La pâtissière a annoncé vendredi qu’elle fermerait sa boutique de la rue Chimay, au centre-ville, à la fin du mois. C’est le traiteur Cocottes qui reprendra les locaux. L’ouverture de la nouvelle enseigne est prévue pour mi-septembre.

C’est après une «mûre réflexion» que Cathy Goedert a décidé de fermer sa pâtisserie de la rue Chimay. Installée au centre-ville depuis l’été 2014, la jeune femme acte sa décision dans un communiqué et précise qu’elle a décidé de «réorienter sa carrière professionnelle».

Contactée par Paperjam.lu, Cathy Goedert a expliqué qu’elle avait en vue de nouveaux défis, mais ne souhaitait pas encore les dévoiler.

«Je ne changerai pas de secteur, je vais continuer mon métier, mais ce sera nouveau pour moi quand même», a-t-elle indiqué. «Je me concentre maintenant pour finaliser le passage de témoin avec les futurs repreneurs. Ensuite, je ne prendrai pas de pause et j’attaquerai directement mon nouveau projet.»

Un sixième Cocottes à Luxembourg-ville

Le dernier jour d’ouverture de sa boutique sera le dimanche 29 juillet. Mais les locaux ne resteront pas longtemps vides. C’est Stéphanie Jauquet, propriétaire de plusieurs restaurants, dont Um Plateau (Clausen), À Table (Cloche d’Or) et Tempo (Kirchberg), qui reprendra l’activité. Elle y installera son magasin traiteur Cocottes, que l’on peut déjà trouver dans cinq locations de la capitale.

Après des travaux de rénovation, la nouvelle enseigne devrait ouvrir à la mi-septembre.

La courte histoire de Marnach

Cathy Goedert avait ouvert un second point de vente dans le nord du pays en septembre dernier, plus précisément dans le Cactus Marnach. Mais la boutique avait fermé trois mois plus tard, fin décembre.

Ce sont les difficultés logistiques pour l’approvisionnement quotidien en produits frais du site qui avaient motivé cette décision, mais aussi l’opportunité d’avoir trouvé un repreneur local rapidement.