POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Au Parlement européen

La motion anti-Juncker rejetée



Jean-Claude Juncker le 26 novembre lors de la présentation du plan d'investissement de 300 milliards d'euros. (Photo: Commission Européenne)

Jean-Claude Juncker le 26 novembre lors de la présentation du plan d'investissement de 300 milliards d'euros. (Photo: Commission Européenne)

Le Parlement européen a rejeté la motion de censure contre le président de la Commission européenne instiguée par des députés europhobes dans le contexte des LuxLeaks.

461 voix contre. La motion de censure initiée par les eurodéputés eurosceptiques contre la Commission européenne – et en premier lieu son président Jean-Claude Juncker – a été rejetée par le Parlement européen aujourd'hui.

101 députés se sont exprimés en sa faveur, 88 se sont abstenus.

La motion était soutenue par 76 députés du groupe EFDD (Europe de la liberté et de la démocratie directe) et non-inscrits, afin de mettre une certaine pression, voire tenter de pousser vers la sortie Jean-Claude Juncker, dans la foulée des révélations dites LuxLeaks. Il aurait fallu obtenir une double majorité pour que la tête de la Commission chute: deux tiers des suffrages exprimés et une majorité de l'ensemble des députés (soit 376).