COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

ANNUAIRES INTERNET

La marque jaune



Marc Neuen (Yellow.lu): «Notre croissance de ces 18 derniers mois est assez agressive.» (Photo: Francesca Gilibert)

Marc Neuen (Yellow.lu): «Notre croissance de ces 18 derniers mois est assez agressive.» (Photo: Francesca Gilibert)

Yellow.lu franchit une nouvelle étape dans son développement et son ambition de devenir LA référence en matière de recherche Internet au Luxembourg.

L’annuaire professionnel Yellow.lu, qui était à l’origine un développement commun finalisé, en 2006, entre RTL NewMedia Luxembourg et la société Emresa, tourne une page importante de sa jeune histoire. Au travers d’une toute nouvelle société, la Compagnie Luxembourgeoise d'Annuaires, créée fin 2008, la plate-forme s’est émancipée, avec l’appui d’un certain nombre de financiers privés luxembourgeois et les conseils de Tenzing ParnersPartners. Ainsi, le 1er avril dernier, le capital social a été porté de 38.900 à 46.223 euros, les actions nouvelles étant assorties du paiement d’une prime d’émission de près de 800.000 euros.

Parmi les nouveaux actionnaires, on retrouve, entre autres, en nom propre, l’avocat René Faltz, Daniel Schneider (Tenzing Partners), Alex Sulkowski (Atoz), ainsi qu’une soparfi du groupe de constructions Kuhn, mais aussi Lakehouse, la toute nouvelle société de Jean-Claude Bintz, ou encore Luxite Finance (dont le président est Charles-Louis Ackermann, d’Accumalux).

Au conseil d’administration, présidé par Marc Neuen, le fondateur de Yellow, on retrouve aux côtés de MM. Bintz et Schneider, Patrick Hansen (ex-vice president et CFO chez Young Energy Prize et co-fondateur de M-Plify, aujourd'hui représentant la société Edison Capital Partners), Marco Sgreccia (Groupe Tracol) ou encore Nicolas Van Moffaert, l’actuel directeur de Yellow…

Nouvelle intelligence

Fort de cette organisation bien huilée, Yellow.lu veut asseoir sa notoriété et se développer, tant dans sa structure que sur son marché. La force commerciale s’est étoffée, avec quatre recrutements depuis le début de l’année et cinq autres prévus pour la rentrée. De même, les développements informatiques, jusque là assurés par RTL, le sont désormais en interne, avec une équipe de trois informaticiens. «Il y a un peu plus d’un an, nous étions cinq au total. Nous sommes désormais 18, avec cinq recrutements encore en cours. Notre croissance de ces 18 derniers mois est assez agressive», reconnaît Marc Neuen.

Tout cela va évidemment aussi se concrétiser dans le produit en lui-même, avec une nouvelle interface mise en ligne fin juin. «Nous avons notamment changé l’intelligence de notre moteur de recherche, explique M. Neuen. Les résultats sont vraiment affichés selon la pertinence des réponses, et non plus en fonction de l’investissement commercial d’une société inscrite sur l’annuaire.» Autres nouveautés: l’intégration d’un moteur de recherche Google directement dans la page d’accueil («nous voyons plutôt cela comme un complément et non un concurrent», explique M. Neuen) et l’amélioration de la fonction de recherche par proximité (disponible aussi sur iPhone), désormais active dans un périmètre donné et non plus dans la seule commune du point de départ de la recherche.

Pages personnalisées

Mais la vraie innovation réside dans le concept MyYellow: un compte personnel que chaque utilisateur peut se créer gratuitement, accessible de n’importe où, et qui lui permet de paramétrer des liens vers ses sites favoris ou son carnet d’adresses, mais aussi de créer un espace personnel où il peut renseigner tout type d’informations: numéros de GSM, comptes de réseaux sociaux, liens Internet…

Yellow.lu revendique plus de 100.000 visiteurs réguliers en 2009 (soit une progression de plus de 100% sur un an), et un bon millier de clients. «Nous voulons être LE site où l’on trouve à coup sûr l’information que l’on cherche, dans l’esprit click click found.»