POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Architecture

La maison sur la colline



_dsc4465.jpg

La façade arrière est très largement vitrée pour une relation forte avec le jardin. (Photo: Olivier Arenz)

Les maîtres d’ouvrage ont acquis dans la commune de Gonderange un terrain en déclivité pour y faire construire leur maison. Un défi qu’a relevé Valentiny HVP Architects.

Le quartier est résidentiel : de part et d’autre, des maisons unifamiliales libres de quatre façades.

La nouvelle construction doit prendre place sur un terrain dont le dénivelé est fort : la hauteur d’un étage sépare le niveau de la rue et celui du jardin. Partant de ce constat, le bureau Valentiny HVP Architects a choisi de jouer le contraste et de laisser la façade sur rue relativement fermée pour, à l’inverse, l’ouvrir très généreusement côté jardin. La nouvelle construction semble ainsi imbriquée directement dans la pente du terrain, s’adaptant au site. 

La maison se distingue aussi par sa forme archétypale : un simple carré surmonté par un toit pentu dans un seul et même geste continu. Une continuité du geste qui est d’ailleurs soulignée par l’utilisation du même matériau métallique pour la façade et la toiture. La répartition du programme est somme toute classique : le rez-sur-ruese compose d’un grand garage pour trois voitures et de l’entrée principale. À l’intérieur, cette dernière ouvre sur une galerie surplombant l’espace à vivre qui prend place au niveau rez-de-jardin. 

1 / 3
2 / 3
3 / 3

Il bénéficie donc d’une double hauteur et est entièrement ouvert, permettant une libre circulation entre la cuisine, l’espace repas et le salon. Entre le salon et la salle à manger, une cheminée suspendue articule et ponctue l’espace. 

Au sol, le parquet apporte un caractère chaleureux, repris par la menuiserie des baies qui occupent quasiment l’ensemble de la façade arrière de la maison, offrant par là même une très généreuse entrée de lumière naturelle. Les murs pleins sont laissés en béton apparent.

Pour accéder à l’étage, un escalier suspendu en métal plié assure la circulation verticale. Le garde-corps est un simple jeu de cordes, renforçant le caractère aérien de l’ensemble. Du palier, on accède à trois chambres, deux salles de bains et un bureau.

Un dernier étage, accessible par un escalier en colimaçon, se trouve dans la pointe du toit qui est percé à plusieurs endroits pour faire entrer la lumière.